La méditation de pleine de conscience est la grande gagnante des sujets « Zen » de tous les médias.

Porté par Matthieu Ricard, « l’homme le plus heureux du monde », Christophe André le psychiatre renommé et Fabrice Midal créateur de l’école de méditation laïque, le mouvement est lancé et le public est très réceptif et en redemande.
Dans un contexte économique et social difficile, nous souhaitons tous réduire notre stress et vivre en harmonie avec nous-même.

Mais même si ses fers de lance rappellent que la méditation est un art de vivre, les médias restent focalisés sur son efficacité et sur les bienfaits que l’on peut en attendre. Performances, efficacité au travail, précision, bonheur ?!

Notre culture occidentale et capitaliste est très orientée « RESULTAT ». Cette manière de détourner la méditation fait grincer les dents de Fabrice Midal que j’ai pu rencontrer lors d’une invitation au Musée Guimet. Son dernier livre « Foutez-vous la paix » nous ramène à l’essence même de la pratique méditative : être présent et c’est tout.

La Méditation de Pleine Conscience peut elle nous aider à perdre du poids ?

Hambureger pleine conscience

Nos schémas de pensées ont la vie dure, on pense RESULTAT.
Si la méditation peut nous aider à nous sentir mieux, peut-être qu’elle peut nous aider à maigrir ?

La promesse est intéressante mais qu’en est il réellement ?

Une nouvelle étude publiée par Dr Katy Tapper, professeur de Psychologie à la City, University of London dans la Clinical Psychology Review, révèle que même si des programmes de contrôle du poids basés sur la pleine conscience ont connu un certain succès, il n’est pas toujours évident que ces pratiques en soient la cause.

Dans un article sur TheConversation, elle écrit :

« Ces programmes ont tendance à incorporer d’autres éléments qui ont peu à voir avec l’attention consciente. Par exemple, les participants peuvent recevoir des conseils nutritionnels ou être incités à réfléchir à leurs motivations pour la perte de poids. Ils sont également susceptibles d’assister à des ateliers en groupe et, ce faisant, peuvent bénéficier du soutien et de l’encouragement des autres membres du groupe. En tant que tel, nous ne savons pas si c’est la consommation consciente qui aide ces personnes à perdre du poids ou les éléments non conscients des programmes. »

Les techniques d’alimentation consciente sont actuellement utilisées par un certain nombre d’organisations de soins de santé, tout en étant présentées au grand public comme une stratégie pour le contrôle du poids et la régulation de l’alimentation. De telles approches peuvent inclure l’attention aux caractéristiques sensorielles des aliments, ainsi que la « décentration », qui implique de considérer ses propres pensées et sensations comme des événements temporaires détachés de soi.

« Une autre stratégie de prise en charge consciente qui a été démontrée pour influencer le comportement alimentaire est celle de remarquer les pensées des gens à propos de la nourriture et d’essayer de créer une distance entre les pensées et la personne.

Par exemple, un individu pourrait être invité à se considérer comme le conducteur d’un bus et toutes ses pensées concernant la nourriture («j’ai vraiment besoin de chocolat», «je mérite le chocolat», «je ne peux pas faire face sans chocolat») sont des passagers bruyants dans le bus.

Les passagers peuvent toujours essayer d’influencer la trajectoire, le conducteur décide de la destination.
Ce type de stratégie a été proposé pour aider les gens à résister aux aliments tentants.
Ignorez les passagers distrayants. »

Un lien pas encore prouvé par la science

Pour étudier la base factuelle de l’alimentation consciente, une recherche documentaire a été entreprise, afin d’identifier toutes les études ayant examiné les effets indépendants de l’alimentation consciente soit sur la perte de poids, soit sur un résultat comportemental étroitement associé au contrôle du poids, concernant notamment la quantité ou le type d’aliments consommés.

Cette étude a révélé que l’influence de l’alimentation consciente sur les habitudes alimentaires et le contrôle du poids reste peu connue. La recherche a cependant identifié que les deux domaines les plus prometteurs sont la conscience des caractéristiques sensorielles des aliments au moment présent et la décentration. Malheureusement, les chercheurs n’ont pas encore suffisamment examiné ces techniques et il n’existe aucune étude rigoureuse de leurs effets sur la perte de poids ou sur le contrôle du poids.

Dr Katy Tapper, enseignante-chercheur en Psychologie à la City, University of London déclare :

« Nous ne pouvons pas affirmer catégoriquement que l’alimentation consciente est en mesure de faciliter le contrôle du poids. De nombreuses pratiques différentes ont été dénommées des pratiques conscientes, et les effets de chacune d’entre elles sur les comportements alimentaires relatifs au contrôle du poids sont loin d’être établis. Nous devons donc investir dans des études expérimentales mieux contrôlées, avant de développer et de faire connaître de nouvelles interventions pour le contrôle du poids basé sur l’alimentation consciente. »

Bouddha Pleine conscience

Maintenant, vous savez.
Il n’est pas encore prouvé scientifiquement, que la MBSR  peut nous faire perdre du poids, mais les chercheurs s’intéressent au sujet et c’est une bonne nouvelle. En attendant, ré-investir son corps au moment du déjeuner pour avoir une meilleure perception des sensations gustatives et de la satiété est une habitude à prendre pour avoir plus de plaisir pendant les repas.

Bon appétit !