Lorsque je croise des personnes sourdes dans la rue, je suis toujours fascinée par leur aisance à converser.
Dans la langue des signes, tout participe à la communication : geste, expression corporelle et faciale.

L.S.F = Langue des Signes Française

Cette langue, reconnue en tant que telle seulement depuis 2005 (!!!), peut parfois s’enrichir selon les besoins de ceux qui la « signe ». Ainsi, il y a fort longtemps alors que j’étais encore étudiante, j’ai rencontré un jeune homme sourd qui m’a expliqué qu’il utilisait des signes spécifiques pour nommer les personnes.
Par exemple, il n’épelait pas mon nom pour parler de moi à un ami mais utilisait un signe lié à une particularité physique qui me distinguait des autres. Pour lui, chacun avait son signe distinctif. L’alphabet n’est que rarement utilisé.

Cependant, même si elle est riche et personnalisable, la langue des signes va tout de même à l’essentiel.
Dans le quotidien, les mots « doux » qui ponctuent nos échanges avec nos êtres chers en tant qu’entendant, n’existaient pas dans la L.S.
C’est tout le travail qu’ont accompli l’Institut National des Jeunes Sourds de Paris (INJS), l’illustratrice Pénélope et Virginie Martel, maman sourde et enseignante à l’INJS pour identifier et proposer une série de nouveaux signes pour exprimer les mots doux.

Ce projet a pris la forme d’un livre illustré d’une part, mais aussi d’une exposition que vous pouvez retrouver à l’institut jusqu’au 23 mars 2016.

Pénélope, l’illustratrice à l’origine du projet, nous parle de son projet :

Dès le départ j’ai voulu que le livre soit destiné aux entendants et non-entendants sans cloisonner les univers mais les réunir et créer un échange.

J’ai découvert beaucoup d’éléments : les différents registres de la L.S. : mimer, dessiner, tenir en main… de façon imaginaire (l’alphabet en L.S. étant rarement utilisé); que le buste, les expressions du visage et bien sûr les mains servaient à communiquer, donc j’ai décidé de dessiner les personnages de buste ; que la L.S. ne sert pas seulement à remplacer des mots mais est un mode d’expression à part entière, très équilibrant parce qu’il met en oeuvre tout le corps.

Ma petite fleur, ma princesse, mon coeur sont un exemple des nouveaux signes qui sont ajoutés de manière officielle à la langue des signes française et pourquoi pas à la langue des signes internationale.

Des mains pour dire je t'aime

Des mains pour dire « Je t’aime »
Petits mots « doux » pour tous en langue des signes
Editions (Les Grandes Personnes)
Tarif : 13, 5 €
Disponible à partir du 11 février 2016 en librairie