Connaissez-vous la gemmothérapie ?

Cette médecine douce, basée sur la force des bourgeons constitue l’une des « branches » de la phytothérapie.  Bien que l’humanité ait toujours utilisé les plantes dans sa pharmacopée, il a fallu attendre les années 60 qu’un médecin belge s’intéresse de près aux capacités des embryons pour découvrir la puissance bienfaitrice du monde végétal à l’état embryonnaire.

Du tissu embryonnaire végétal à la médecine…

dr-pol-henryLe Docteur Pol Henry (1918-1988), part de l’idée que le bourgeon contient toute l’énergie nécessaire au développement de l’arbre. Il utilise une approche scientifique rigoureuse, basée sur l’étude des effets d’extraits de bourgeons. Il appellera cette nouvelle approche la phytoembryothérapie. Son hypothèse veut que les tissus embryonnaires des végétaux aient des propriétés biochimiques et énergétiques puissantes et subtiles. Chaque bourgeon porte en lui l’ensemble des informations génétiques de la plante. Cette approche la distingue des autres branches de la phytothérapie qui n’utilisent qu’une partie du végétal : les feuilles, les tiges ou les fleurs.

Le bourgeon est porteur de toutes les propriétés du végétal, comme les oligo-éléments, les vitamines, enzymes, hormones, mais aussi la sève minérale. Ce tissu embryonnaire de la plante renferme des propriétés concentrées, et donc plus puissantes que la plante adulte. Au départ, le Docteur Henry travaillait avec des macérats purs (résultat de la macération des bourgeons) dans les laboratoires Dolisos. Max Tetau, médecin phytothérapeute, homéopathe et acupuncteur, propriétaire de ces laboratoires fut obligé dans les années 70, suite à de nombreuses batailles juridiques, de diluer ceux-ci. Les laboratoires Dolisos créèrent les macérats glycérinés première dilution. Max Tetau rebaptisa alors ce procédé gemmothérapie.

Naissance d’un macérât de bourgeon concentré

Comment est créé un macérât ?

On récolte des bourgeons frais des arbres européens cultivés sur des zones bio, à un moment précis, avant que le bourgeon n’éclose. Toutes les récoltes sont faites à la main. On met ensuite ces bourgeons à macérer pendant 1 mois dans un mélange d’eau, d’alcool, et de glycérine. Le liquide est obtenu par filtration douce de la macération des bourgeons, jeunes pousses, radicelles dans ce mélange, puis dilué au 1/20ème. Les avantages de cette médecine est qu’il n’y a aucune toxicité. La gemmothérapie est complémentaire à d’autres thérapies telles que l’allopathie, l’homéopathie, la phyto… Vous pouvez l’utiliser en traitement de fond ou en traitement de symptômes, dans le sens d’un rééquilibrage du terrain par les cellules souches du bourgeon et les principes actifs.

Par rapport aux macérats glycérinés dilués D1 (D1 signifie que l’extrait est dilué dix fois), Herbalgem propose des macérâts de bourgeon concentré non dilués.

Posologie et précautions d’emploi

Il existe plus de 60 macérats-mère concentrés de bourgeons certifiés BIO. La dose  maximum par jour sera de 15 gouttes par voie sublinguale. A prendre 1h avant de manger ou 2h après.

  • Pour un adulte : on prendra en préventif 15 gouttes le matin et en curatif 3 x 5 gouttes réparties sur la journée.
  • Pour un enfant de 3 à 12 ans : 1 goutte par jour et par année d’âge. Avec 8 gouttes maximum. Par exemple 4 gouttes, pour un enfant de 4 ans.
  • Pour les bébés de 3 mois à 3 ans : 1 à 3 gouttes par jour dans le biberon. Pour les mamans allaitantes, elles prendront un dosage adulte, les bénéfices du macérât passeront dans le lait.

Il existe les macérâts à l’unité et des complexes en fonction des problématiques.

Précautions à prendre en fonction des macérâts :

  • Eviter la prise de bourgeons à action hormonale chez la femme enceinte : Framboisier, airelle, séquoia, chêne, pommier, tonigem et osteogem
  • En cas de cancer hormono-dépendant, demandez conseil à votre médecin pour le framboisier, airelle, pommier et les complexes
  • Il est recommandé de solliciter l’avis préalable d’un professionnel de santé afin de déterminer la posologie de certains les bourgeons à action fluidifiante pour les femmes enceintes, les personnes prenant des anticoagulants, ou des médicaments pour le coeur.
  • Eviter la prise de bourgeons à action tonifiante après 16 h : cassis, romarin, séquoia, Chêne…
  • Le macérât-mére de Cassis étant un tonique puissant, on évitera de le prendre en cas d’hypertension.

 

Quelques exemples

gemmotherapieJ’ai testé quelques unes des macérâts-mères et des complexes. Ce qui m’a agréablement surprise pour les macérâts-mères, c’est que vous avez vraiment le goûts du fruit !

Avec le figuier, j’ai eu l’impression de croquer dans une figue juteuse de plein été ! Ce qui prouve bien que tout le potentiel du futur arbre est contenu dans le bourgeon. Idem pour le cassis qui a vraiment le goût de son fruit.

Pour la gestion du stress, vous pourrez utiliser le figuier pour calmer et détendre. Le tilleul est calmant, dépuratif et va aider votre foie. Le cassis est un immuno-tonique, il renforce en plus l’efficacité des autres bourgeons. Ou un complexe tel que calmigem.

La gemmothérapie est une alternative sécuritaire pour les gens qui auraient encore peur d’autres branches de la phytothérapie telles que les huiles essentielles. Les complexes déjà formulés pourront aussi vous permettre de gérer un problème en toute sécurité. Le corps est intelligent et il ne prendra que ce dont il a besoin.
Une belle médecine douce pour prévenir ou/et soutenir un traitement que vous avez peut-être déjà en place.

Pour aller plus loin sur la Gemmothérapie

GemmothérapieGemmothérapie
Les bourgeons au service de la santé
Guide pratique et familial
De Stéphane Boistard
Prix : 22 €
Acheter sur Amazon