Dans son livre, Tous les chemins mènent à l’homme – Le masculin sans tabou Jacques Lucas, nous livre des années de recherche sur le masculin. Il en aborde les différentes facettes : identité, sexualité, relations, paternité… Et surtout tente de répondre à la grande question : c’est quoi être un homme de nos jours ?
C’est vrai que depuis plusieurs années, on demande aux hommes de prendre des rôles et places différentes de celles de nos pères, grand-pères. Mais sans modèle concret pour incarner cette nouvelle masculinité, comment faire ? Les hommes d’aujourd’hui sont des pionniers en la  matière, ils sont en train d’ouvrir une nouvelle voie pour les générations futures. Fini le stéréotype de l’homme dominateur qui ramène l’argent et la viande de mammouth, qui n’a aucun lien avec ses enfants uniquement de l’autorité.

Les pères modernes sont donc investis d’une mission délicate et de responsabilité plus lourdes envers leurs fils : inventer et transmettre une autre représentation de la virilité adaptée au monde contemporain, être un exemple, les valider et les aider à devenir MOI alors qu’ils n’ont pas forcément reçu eux-même ces fondements de l’identité sexuelle.

 

Qui est Jacques Lucas ?

 

Portrait Jacques Luas

Jacques Lucas est psychothérapeute depuis plus de 20 ans, sa quête personnelle et spirituelle a commencé très tôt. A 17 ans et demi, une expérience initiatique le confronte à la perception du néant et du non-sens, C’est un point de départ pour une quête de sens autour de l’identité masculine : qu’est ce qu’être un Homme et comment le devenir pleinement ? Au cours des années qui ont suivi cette expérience, il a cherché des réponses dans différents domaines : la méditation, la psychologie, l’astrologie, le chamanisme, le Tantra.

Il a ensuite créer des groupes et ateliers pour apprendre à intégrer les valeurs et qualités du masculin.  Il essaye aujourd’hui de transmettre tout ce qu’il a pu apprendre au cours de sa quête, qui n’est pour autant pas encore terminée.

Il est l’auteur du jeu Les cartes de l’Homme Nouveau, et co-auteur du livre Le Tantra, horizon sacré de la relation.

On ne naît pas homme, on le devient :

Depuis plusieurs décennies, le masculin est complètement bousculé. Le patriarcat vole en éclat, les femmes s’émancipent et les hommes cherchent un nouvel équilibre dans tout ce changement. Mais cette recherche d’identité, entraine perte de repère, mal-être, trouble du comportement, maladie et parfois tout « simplement » un sentiment de vide absolu. Jacques Lucas, à travers ce livre, partage son cheminement et celui de certains de ses patients. Il est passé par là, par toute cette souffrance avant de se trouver. Se connaître est une quête en soi, magnifique et perpétuelle.

Dans son livre, Jacques Lucas nous offre sans tabou et avec beaucoup de confiance son parcours personnel. J’ai particulièrement apprécié que le contenu « théorique » de ce livre soit soutenu par son propre récit. Son parcours montre son cheminement mental entre compréhension fulgurante et géniale et plongeon dans un abîme de doute. Cela donne la possibilité au lecteur de s’identifier, de se sentir moins seul sur le chemin et de comprendre que la souffrance est aussi source d’évolution. Jacques Lucas aborde tout ce qu’est un homme : homme, ami, amant, père, beau-père dans les familles recomposées, patron…
Il est sujet ici, du rapport aux femmes bien entendu mais aussi aux autres hommes. Cette question un peu gênante et tabou de l’amitié masculine « tendre », tactile comme peuvent l’être deux amies entre elles. L’homo-sensualité comme l’appelle l’auteur. Et des questions plus intimes et profondes comme : la nudité, la taille du pénis, l’éjaculation, avoir peur des femmes. Ce livre ne propose pas que des témoignages ou une théorie mais donne des pistes de réflexions, des exercices. Il offre aussi du concret.

Lire ce livre lorsqu’on est une femme :

On a beau dire que l’homme domine le monde, je vous mets au défi de tenir tête à une femme déterminée. De plus en plus, les femmes décident des positions de chacun en récupérant tous les rôles.
Nous voulons des hommes des vrais ! Mais attention hein, nous les voulons gentils, doux, prévenants, drôles, câlins… Tout en restant à notre place de femme : « je suis pas ta mère ! ok !?! »
Les femmes en intégrant leur masculin, démunissent les hommes du leur. Nous confondons énormément domination et virilité. Ce rejet de la masculinité a été une réponse réactive à des siècles de domination masculine extrême. Un extrême quel qu’il soit n’est jamais bon. Nos générations sont en train de revenir à la voie du milieu : un équilibre masculin/féminin en soi mais aussi dans le rapport à l’autre. Nous perdons (plus lentement dans certains pays ou milieu social) le stéréotype du « bleu pour les garçons, rose pour les filles. »
Nous nous plaignons que certains hommes soient misogynes, mais parfois ce sont les femmes qui les destituent de leurs attributs masculins.

Je savais déjà tout ça, mais cette lecture m’a permis de comprendre que l’avis est partagé par les hommes. Je me suis rendue compte qu’être un homme c’est pas si évident. La peur, le doute peuvent les assaillir mais leur mode de fonctionnement est complètement différent. Le travail d’accueil de cette différence est intéressant à faire. Personnellement, cela a mis en lumière mes propres rapports au masculin. J’ai conscientisé que leur silence est parfois plus violent pour eux que pour nous. Un apprentissage du mode communication de chacun peut devenir passionnant. Le livre offre des pistes de compréhension.

Vous l’aurez compris, je vous recommande ce livre. Que vous soyez un homme  ou une femme, ce livre ouvre la voie vers une meilleure compréhension du masculin et vous questionnera sur votre propre rapport au genre.

Tous les chemins mènent à l’homme.
Le masculin sans tabou.
Editions Le Souffle D’or
Tarif : 17 €

Acheter sur Amazon