Je viens de l’apprendre, sur Twitter, c’est aujourd’hui The World Day of Kindness.
Et pourtant, pour certains, la journée de la gentillesse inspire l’inverse : Moqueries et méchancetés.

Un petit aperçu :

La journée de la gentillesse sur Twitter

La journée de la gentillesse sur Twitter

Charmant & imagé… A explorer sur Twitter, c’est gratiné…

Bref, la gentillesse est raillée, malmenée.

Comme si être gentil, c’était devenir misérable, impuissant, soumis.
Et pourtant, en anglais, je n’ai pas l’impression que le mot « kind » ait cette connotation péjorative que l’on a en France pour le mot « gentil ».

Dans mes années Collège, on disait pour se moquer de quelqu’un :
– « Il est gentil, on l’aime bien au village. »
En d’autres termes, être gentil, c’est être niais, naïf.

Et souvent, j’entends dire aussi :
« je suis trop gentil, c’est toujours pareil… Trop bon, trop con.. »

En réalité, la gentillesse c’est quoi ?
Pour moi c’est juste une posture de bienveillance envers l’autre. L’accueillir comme il est dans sa globalité, sans jugement, sans projection. Facile à dire mais je l’avoue pas facile à mettre en place.
Parce que la gentillesse commence d’abord par soi-même : savoir s’écouter, se faire plaisir, éteindre la petite voix qui parfois parle en boucle dans sa tête et enfin devenir bienveillant envers soi-même.
Avec cette bienveillance intérieure, il nous sera alors plus simple et naturel d’être gentil avec son entourage.

Alors en cette journée de la gentillesse, ne pensez pas aux autres. Pensez à vous !
Il n’est pas dit qu’il faille être tourné vers l’extérieur pendant The World Day of Kindness.
Soyez gentil envers vous-même en premier lieu et vous verrez cette journée d’un autre oeil.