Comment savoir ou l’on va si l’on ne sait pas d’où l’on vient ?

C’est un peu l’histoire de Rainer Höss, cet allemand né en 1965, à Stuttgart, qui découvre à l’adolescence que son grand père, Rudolf Höss, que toute sa famille considère encore comme un héros de guerre, n’est autre que le commandant du camp de concentration d’Auschwitz, responsable de l’assassinat de millions d’innocents.

Comment supporter une telle filiation ?
Rainer Höss en a fait un combat. Il a rompu avec sa famille et a étudié le nazisme pour mieux le débusquer et le combattre. Il anime des conférences et a écrit un ouvrage sur son lourd héritage familial. Son histoire montre qu’il est possible de choisir sa vie, de choisir son camp en conscience et de faire un travail de réparation.

Rainer Höss nous alerte sur la fragilité de nos droits humains que nous ne pouvons jamais véritablement considérer comme acquis.
Il a dit :

Nous ne devons jamais oublier notre passé, même s’il est douloureux. Lorsque nous l’oublions, l’histoire se répète.

Le 27 janvier est la journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de la Shoah.
Une pensée douce pour eux. Une pensée pleine d’espoir pour nous.

Pour aller plus loin :

Heritage du commandantL’héritage du Commandant : Le petit fils du commandant d’Auschwitz Raconte
de Rainer Höss
Aux éditions « Notes de Nuit »
Prix : 20 €
Acheter sur Amazon