Select Page

5 étapes pour se débarrasser de ses croyances limitantes

5 étapes pour se débarrasser de ses croyances limitantes

Êtes vous un poisson rouge ?

Les croyances limitantes sont très puissantes. Ce sont ces petites phrases qui parfois surgissent dans notre mental et qui disent :

– Tu ne seras jamais riche
– Une fille ne peut pas être bonne en mathématiques
– Je ne mérite pas d’être aimée …. etc…

J’en avais fait une liste non exhaustive dans cet article.

Ces croyances nous empêchent de sortir du bocal, de réaliser notre potentiel et d’atteindre nos objectifs et mais elles sont également dévastatrices pour notre confiance, notre estime de soi et notre état d’esprit.

Il n’y a aucune formule magique qui permettent de balayer les croyances limitantes mais avec un peu de méthode vous pouvez reprendre le contrôle de votre vie et faire en sorte qu’elles ne vous polluent plus.

Etape 1 : La reconnaissance des croyances limitantes

Les croyances structurent notre vision du monde et déterminent notre capacité à réussir dans la vie. Reconnaître nos croyances (les bonnes comme les mauvaises) est un bon point de départ pour commencer à changer de vie.

Exercice :

Avec l’aide de notre article, « Qu’est ce que les croyances? » faites la liste de toutes les croyances que vous pensez avoir. Notez tout ce qui vous vient sans censure. Puis classer ces croyances en deux colonnes : Croyances aidantes / Croyances Limitantes

Etape 2 : L’assouplissement des croyances

L’idée est de faire du stretching de croyances. Difficile me direz-vous ?! Effectivement, la croyance est aussi raide qu’un bout de bois, mais la bonne nouvelle, c’est qu’elle peut s’émousser et s’effriter.

Les croyances limitantes proviennent de la peur, elles forment un mécanisme de protection. Bien qu’elles puissent être non-aidantes, elles servent souvent un but plus élevé et il y a souvent une bonne raison (dont nous ne sommes pas conscients) qui nous oblige à les conserver.
Parfois, nous croyons qu’elles nous protègent de la déception (« les hommes sont tous des coureurs »), des critiques (« Je ne pourrais jamais parler en public »), des blessures ou des échecs.

Vouloir laisser aller les croyances limitantes et en même temps s’accrocher à elles peut causer de l’ambivalence, un malaise, un conflit interne et une frustration, il est donc utile de comprendre et d’établir la raison derrière elle.

Exercice :
Après avoir fait la liste de vos croyances, demandez-vous :

Quel est le but de cette croyance?
Qu’est-ce que cette croyance vous donne?
Qu’est ce qui se passerait si vous n’aviez plus cette croyance ?

Se débarrasser de croyances anciennes qui nous accompagnent depuis l’enfance n’est pas facile, et peut prendre beaucoup de temps. Vous pouvez, cependant, devenir plus conscient de leur pouvoir, apprendre à les gérer et à utiliser des stratégies pour les empêcher de vous garder en otage.

 

Etape 3 : Repérage du déclencheur

Donc, vous avez établi quoi et pourquoi, maintenant, regardons quand … Posez-vous les questions suivantes :

Exercice :
Répondez aux questions suivantes.

Quel est le déclencheur qui fait apparaître votre croyance limitante ?
Est-ce une pensée, une personne, une action, un lieu ou autre chose qui active votre croyance ?
Quand cela se produit-il généralement? Existe-t-il un modèle ou un cycle dans lequel vous vous retrouvez ?

Etape 4 : Vérification de la validité de la croyance

Exercice :

Quel âge a votre croyance ?
Qu’est ce qui vous prouve que ce que vous croyez est vrai ?
Quelle est la preuve que ce n’est pas vrai ?

Souvent, lorsque nous croyons fermement à quelque chose, nous avons tendance à chercher des choses qui confirment que nous avons raison plutôt que de chercher des choses qui nous prouvent le contraire.

Etape 5 : RÉACTUALISEZ – VOUS !

Une fois que vous trouvez une preuve qui a ébranlé vos anciennes croyances, créez de nouvelles croyances positives et aidantes à la place de vos anciennes inutiles. La nature a horreur du vide et c’est une étape cruciale de remplacer cette croyance par une autre.

Si votre croyance est « Je ne suis pas assez bon pour … (par exemple) obtenir un travail », vous pouvez la remplacer pas « J’ai beaucoup de compétences que je peux offrir » ou « Plus j’apprends / prépare / crois en moi-même, plus j’ai de chances d’avoir un travail « , etc.

Choisissez la bonne formulation pour vous. Répétez-la aussi souvent que vous le pouvez.

Il est tout à fait normal d’avoir des croyances qui nous limitent et travaillent contre nous, cependant nous sommes responsables  de ces limites. Il faut pouvoir sortir du bocal, mais le voulez vous vraiment ?

N’hésitez pas à partager cet article si vous l’avez trouvé aidant :-)

About The Author

Virginie Croisé

Fondatrice & rédactrice en chef de Bienheureusement depuis 2013, je suis également sophrologue, coach certifiée et praticienne en EFT (Emotional Freedom Technique). Avec mon entreprise 11h11, j'accompagne les salariés & dirigeants d'entreprises dans la recherche et le développement de leur congruence.

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Communauté

Rejoignez 6 118 autres abonnés

Coaching holistique

Recevoir des offres

Logo Bienheureusement

Recevoir du bonheur dans ma boite mail !

Rejoignez notre communauté et recevez notre newsletter 1 à 2 fois par mois !

Bravo et en route pour le bonheur !

Pin It on Pinterest

Shares

Le bonheur est une denrée merveilleuse : plus on en donne, plus on en a !

Partagez Bienheureusement ! avec votre entourage ! #Namasté

%d blogueurs aiment cette page :