La nature renait, les arbres fleurissent, les abeilles butinent et nos nez coulent ! Le printemps est la période de l’année où il y a le plus d’allergène dans l’air tel que le pollen. L’allergie au pollen provoque des spasmes au niveau des bronches, le corps va entrer en état inflammatoire pour combattre l’allergie surtout au niveau des parois nasales. Et nous voilà avec le fameux rhume des foins : éternuements, des larmoiements… Pour soulager tous ces symptômes, il faut trouver une solution rassemblant les propriétés thérapeutiques suivantes : antihistaminiques, antispasmodiques, anti-inflammatoires et calmantes nerveuses. Il faut aussi tenir compte du foie, en le drainant car souvent quand il est saturé, des allergies peuvent apparaitre ou être accentuées.

La molécule antihistaminique : le chamazulène !

Respiration

En biochimie, le chamazulène est un sesquiterpène dont la principale propriété  est d’être anti-allergique et plus particulièrement antihistaminique. Elle va donc être notre alliée principale. On la reconnait facilement lorsqu’une huile possède cette molécule car elle lui donne une magnfique couleur indigo. Quelles sont les huiles en contenant ?

  • Tanaisie Annuelle (Tanacetum annum),
  • Achillée Millefeuille (Achillea millefolium),
  • Camomille Matricaire (Matricaria recutita) ;

En olfaction, c’est le plus facile et sécuritaire. Au choix, directement au flacon (on évite ainsi tout contact ou éclaboussure sans (avec?) les yeux) ou alors en achetant des sticks inhalateurs avec des mèches en coton que l’ont peut changer. L’avantage c’est que les deux sont facilement transportables et utilisables partout. A utiliser dès que l’on a des symptômes, sans limite sur la journée.

stick inhalateurLa technique pour respirer dans le bouchon ou votre stick sur 5 temps : inspirez sur 5 temps, bloquez poumon plein sur 5 temps, expirez sur 5 temps, vous pouvez raccourcir ou rallonger un peu afin d’être le plus à l’aise possible, l’important est d’avoir vos 3 phases égales. Pourquoi bloquer à poumon plein ? Cela permet aux molécules contenue dans l’huile essentielle de pénétrer et emplir vos poumons car c’est par cette voie là que les molécules pénétreront dans votre sang. Il y a une quantité infinitésimale qui passe dans le sang mais elle est suffisante.

Il n’y a pas de contre-indication en olfactothérapie mais on évite tout de même avant 3 ans, et préférez le stick inhalateur pour les enfants, en vérifiant que le petit bouchon du dessous est bien clipé. N’hésitez pas à sentir les différentes huiles et choisir celle qui vous plait le plus.

Le roll-on antispasmodiques, anti-inflammatoires en complément :

Nous avons traité la partie anti-allergique, maintenant passons à l’antispasmodique, et anti-inflammatoire. Nous allons pour ça créer un petit roll-on que l’on mettra sur les poignets 3 à 4 fois par jour, et avant de dormir. Vous pouvez aussi en mettre sous la plante des pieds en plus, ou à la place des poignets si l’odeur vous dérange. Par contre ici, pas sur les enfants de moins de 7 ans, ni les femmes enceintes ou allaitantes.

Matériel :

  • Un roll-on de 15 ml ambré ou coloré pour protéger l’huile de la lumière.
  • Une huile essentielle antispasmodique, et anti-inflammatoire au choix : Lavande vraie, Basilic tropical, Basilic grand vert, Menthe poivrée, Estragon…
  • Une huile végétale : amande douce, abricot, jojoba…

La recette est très facile, nous allons faire un mélange à 10 %, dans votre roll-on mettre 1,5 ml (40 gouttes) d’huiles essentielles et compléter avec l’huile végétale de votre choix.

Vous voilà paré pour la saison du pollen. Enfin n’oubliez pas de bien aérer votre maison et de préférence le matin ou par temps de pluie. En effet, le soir ou au moment des fortes chaleurs, l’air est plus chargé en pollen.