Select Page

Deuil périnatal

Il n’y pas si longtemps, j’étais enceinte. C’était un évènement tellement désiré et attendu que lorsque j’ai vu le test positif, j’étais juste rassurée sur ma capacité à fabriquer un petit être humain. La preuve d’être en bon état de marche.

Très vite, le monde médical m’a prévenue : 1 grossesse sur 10 n’allait pas au bout. Il fallait s’attendre à cette éventualité. Ok, merci j’étais prévenue. Passés les 3 mois, la mort in utéro était inconcevable. J’y tenais à mon petit bout. Pourtant, ça arrive. Une de mes amies est passée par là, au troisième trimestre.

Terrible.
D’ailleurs, ce genre d’expérience est tabou. Comme le dit le docteur Anne Postel dans la vidéo ci-dessous, il n’y pas de mot pour nommer un parent qui perd son enfant. Il existe le mot Orphelin, pour l’enfant qui perd son parent, le mot Veuf pour le mari qui perd son épouse, mais il y a juste un vide lexical pour le parent qui perd son enfant, comme si le tabou s’imprimait très profondément dans le langage. Un refus de nommer l’innommable.

Une forme de négation touche le parent qui n’est pas reconnu comme tel, tant qu’il n’a pas d’enfant vivant. Une négation qui peut également toucher une fratrie parce que la place que l’on prend n’est pas celle qu’on a, en réalité.

Alors, sommes nous bien accompagnés face a ce type d’expériences ? Au delà de la mort qui survient pendant une grossesse désirée, comment prend on en charge le traumatisme psychologique consécutif à une IVG ? A qui peut on en parler ?

Anne Postel est une des ces accompagnatrices du deuil périnatal. Voici son témoignage :

 

About The Author

Virginie Croisé

Fondatrice & rédactrice en chef de Bienheureusement depuis 2013, je suis également sophrologue, coach certifiée et praticienne en EFT (Emotional Freedom Technique). Avec mon entreprise 11h11, j'accompagne les salariés & dirigeants d'entreprises dans la recherche et le développement de leur congruence.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Journée Mondiale de sensibilisation au Deuil Périnatal | Bienheureusement ! - […] tabou en France, le deuil périnatal touche pourtant de nombreuses familles. J’en avais déjà parlé. Que la mort soit…

Donnez votre avis !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Communauté

Rejoignez 6 118 autres abonnés

Coaching holistique

Recevoir des offres

Logo Bienheureusement

Recevoir du bonheur dans ma boite mail !

Rejoignez notre communauté et recevez notre newsletter 1 à 2 fois par mois !

Bravo et en route pour le bonheur !

Pin It on Pinterest

Shares

Le bonheur est une denrée merveilleuse : plus on en donne, plus on en a !

Partagez Bienheureusement ! avec votre entourage ! #Namasté

%d blogueurs aiment cette page :