Il y a quelques jours, plutôt par hasard, j’ai eu l’occasion de découvrir le Yoga des Hormones. A ma question « C’est comment, l’Hormones Yoga ? », ma copine qui m’a poussé à essayer, a juste répondu « Tu parles à ton ovaire » :) !

Etant plutôt adepte des yogas dynamiques, comme Vinyasa, Ashtanga ou Jivamukti, je me suis laissée porter par la curiosité. Je voulais découvrir cette pratique qui rendait aussi belle, épanouie et sereine comme Kathy, la professeur de ce yoga. Comme j’ai appris par la suite, elle enseigne et pratique (ce n’est pas le cas de tous les profs…) le yoga Ashtanga Vinyasa et le Yin yoga, mais l’Hormones Yoga est certainement LA raison principale de son rayonnement incroyable.

Le yoga des hormones

Les hormones sont des substances chimiques spécifiques produites, stockées et distribuées par les glandes (ovaires, thyroïde, hypophyse et surrénales) et certains organes. L’Hormones Yoga ou le Yoga des Hormones, ou plus précisément le yoga thérapeutique hormonal, stimule naturellement le travail de ces glandes et organes et la production des hormones. Créée par Dinah Rodriguez dans les années 90, cette méthode thérapeutique naturelle combine des postures dynamiques issues de Hatha Yoga et Kundalini Yoga et une technique de respiration intense (Bhastrika pranayama), associées à une technique tibétaine d’accumulation et de circulation de l’énergie.

Dinah Rodriguez, l’initiatrice du yoga hormonal

dinah rodrigues hormones yogaDinah Rodriguez est une yoga-thérapeute brésilienne, diplômée en Philosophie et en Psychologie à l’Université de Sao Paulo. Grâce à 45 ans de pratique de yoga derrière elle, une étude approfondie de textes anciens sur le yoga et une exploration de la pratique du Qi-Gong,  elle compose en collaboration avec son gynécologue, le Docteur Luciano M. Nardoza, une séquence d’exercices pour réactiver la production des hormones féminines.

Elle met au point sa série en 1991 et depuis voyage en Europe et aux Etats-Unis pour partager sa méthode et l’enseigner.

A qui s’adresse le yoga des hormones ?

Si vous entendez parler d’Hormones yoga pour la première fois, ce terme peut faire légèrement peur. On peut s’imaginer que c’est pour celles qui ont des dérèglements hormonaux ou pour les femmes en ménopause.
Et ben non, pas seulement. Loin de là.
En fait, l’hormones yoga est préventif, c’est une hygiène de vie à adopter.

Ce yoga aide les femmes à booster leurs hormones et à se sentir épanouies à tout âge : à partir de 35 ans, en prévention, si vous traversez les différentes stades de la ménopause, souffrez du syndrome du tunnel carpien, ou alors en période de stress, de dépression ou de crises d’angoisse, si vous êtes concernées par l’hypothyroïdie

L’Hormones Yoga s’adresse aussi aux femmes ayant des problèmes d’infertilité, à celles qui, à tout âge, présentent un taux d’hormones trop bas. Egalement les adolescentes avec des crampes menstruelles, des déprimes. Les jeunes mamans peuvent y trouver un moyen de combattre les symptômes de la dépression post-partum.

C’est une méthode 100% naturelle pour garder un niveau hormonal équilibré à toute période de sa vie de femme. Juste pour se sentir plus femme mais aussi pour la santé des os, beauté de la peau, des cheveux.

Des contre-indications ?
Compte tenu de sa réelle efficacité
, le Yoga des hormones est contre-indiqué dans des cas comme le cancer du sein, l’endométriose avancée, l’hyperthyroïdie importante, des problèmes cardiaques et, bien sur, la grossesse.

Comment se passe un cours de yoga des hormones ?

yoga des hormones sasangasanaCe yoga thérapeutique utilise le Bhastrika, la respiration du feu, des bandhas, des contractions de certaines parties du corps destinées à augmenter et à canaliser l’énergie et les mudras, des postures des mains.

Toute la région du bassin, notre réservoir de force vitale, est drainée et massée de façon très dynamique. Le pranayama Bhastrika stimule l’énergie qui y est contenue, alors que les postures agissent chacune respectivement sur une glande spécifique et ciblent des zones particulières. On pratique aussi de nombreuses visualisations : on envoie de la lumière, de l’énergie, une intention jusqu’aux glandes endocrines…
D’où la blague de mon amie… :) !

Les exercices anti-stress sont une partie intégrante de la séquence car le stress fait directement chuter le taux d’hormones féminines.

Au sujet des postures dans la séquence d’Hormones Yoga, la difficulté n’est pas leur caractéristique principale. Elles sont plutôt simples. En voici quelques exemples.

Janushirasana

Janushirasana

La posture de Sarvangasana (la chandelle) stimule la thyroïde par sa compression, équilibre tout le système glandulaire par le changement de gravité, et également le système circulatoire, le système nerveux et digestif. Par l’afflux du sang frais vers le cerveau on améliore la concentration, le mémoire et on combat la fatigue.

La posture de Balasana (l’enfant) calme les surrénales, stimule l’hypophyse et le système nerveux. Bhujangasana (cobra) et Paschimottasana (la pince) stimulent les ovaires. Halasana (la charrue) stimule le pancréas. Sasangasana (le lapin) stimule la thyroïde et la parathyroïde, aide en cas de dépression. Janurshirasana (la tête sur les genoux) aide au maintien de la glycémie dans le sang, stimule le thymus, la thyroïde, les reins et le pancréas.

 

Un yoga aussi bien masculin que féminin

Le Yoga des Hormones fonctionne aussi pour les hommes !

Les résultats de cette technique créée à l’origine pour les femmes étaient très surprenants et quelques années plus tard, Dinah Rodriguez a donc orienté ses recherches pour en proposer une version masculine. La série consacrée aux hommes est essentiellement destinée à les aider à faire face aux effets négatifs liés à l’andropause : réactiver la production hormonale masculine et éliminer les symptômes dus à la baisse du niveau de testostérone (les troubles de l’érection, baisse de la libido, éjaculation précoce, diminution de la pilosité, changements de la voix, irritation…). Une seule contre-indication est le cancer de la prostate.

« Posologie » & bienfaits

Pour une efficacité optimale il est recommandée de commencer la pratique de ce yoga vers l’âge de 35 ans pour pallier à la baisse des hormones qui démarre à 40 ans, au moins 4 fois par semaine, pendant une trentaine de minutesC’est un réel petit bijou pour le bien-être de la femme. La seule condition est donc la régularité, la persévérance.

Idem pour les hommes, à partir de 45 ans pour prévenir et réduire les désagréments des symptômes liés à l’andropause, apparaissant vers la soixantaine.

hormones yogaLes bénéfices de cette pratique sont nombreux et se font ressentir très vite, aussi bien sur le plan physique qu’à des niveaux plus subtils. Voici une liste non-exhaustive de ce que ce yoga peut apporter.

  • Réactive et rééquilibre les principales glandes responsables de la production hormonale telles que les ovaires, la thyroïde, l’hypophyse et les surrénales
  • Remplace un traitement hormonal de substitution et donc minimise ses effets secondaires
  • Soulage et même élimine les bouffées de chaleur, l’insomnie, les migraines, les tendances dépressives
  • Diminue la sécheresse uro-génitale
  • Prévient les problèmes de cholestérol, des maladies cardiovasculaires, l’ostéoporose, l’arthrose et des problèmes de circulation
  • Stimule la libido
  • Elimine l’irritabilité, les crises d’angoisse et d’autres symptômes émotionnels
  • Améliore la qualité de la peau, des cheveux, réduit les rides
  • Améliore la santé et la force des os
  • Chez les hommes pallie aux troubles de l’érection, baisse de la libido, éjaculation précoce, diminution de la pilosité, changements de la voix, irritation…

Les hormones influencent nos vies dés le début et tout au long de notre avancement dans l’âge. Elles sont importantes pour notre santé physique et psychique. Notre état d’énergie ou de fatigue, notre silhouette, la santé de la peau et des cheveux, notre humeur, etc. en sont influencés. Un mode de vie sain, le moins de stress possible, une alimentation équilibrée et un bon sommeil favorisent la bonne santé de nos hormones. Mais avec ce yoga thérapeutique nous avons un outil supplémentaire, concret, simple, très puissant et surtout naturel, pour prévenir des maladies et rester jeunes et pleins de vitalité.

Même après une seule séance on note que nos énergies sont stimulées, on ressent un regain de joie de vivre. La sensation d’être présent, d’être pleinement soi, vivifié et positif sont des bénéfices immédiats. Ce qui est prometteur si on opte pour une pratique régulière !

Où essayer ?

kathy-wolff hormones yogaLa professeur dont j’ai parlé au début de cet article, Kathy Wolff, enseigne chez Rasa Yoga et dans les deux centres du Tigre Yoga Club* à Paris. Elle donne également régulièrement des stages à Aix en Provence, à Genève chez Insens, à Bruxelles et organise des retraites. Elle donne, bien sur, des cours particuliers. Renseignez-vous dans votre région, dans votre ville – vous trouverez certainement un professeur certifié de cette discipline. Même si ce type de Yoga n’est pas encore répandu suffisamment en France, hélas, les praticiens sont tout de même de plus en plus nombreux.

*Le Tigre Yoga Club Chaillot organise un atelier «SE SENTIR BIEN DANS SA PEAU GRÂCE À L’HORMONES YOGA» avec Kathy Wolff, le dimanche 20 novembre 2016 de 14:00 à 17:00.