Lorsque je suis allée au salon Vivre Autrement, j’avais un objectif précis :  m’offrir le grand vitaliseur de Marion.
L’investissement du trimestre.

Mais qu’est ce donc ?

Alors pour faire simple, cela ressemble à un grand couscoussier en inox 18/10. Il est composé de trois pièces : 1 grande cuve, 1 panier percé de grands trous, et d’un couvercle rebondi. C’est un cuiseur vapeur conçu intelligemment par des ingénieurs amoureux de la cuisine et de la santé.
Sa créatrice, Marion Kaplan est une bio-nutritionniste qui s’intéresse à l’énergétique, aux ondes de formes et à la physique quantique.
Encore une illuminée me direz vous…
Pas du tout. Juste éclairée.
Elève du docteur Catherine Kousmine, laquelle a remis au goût du jour les mots d’Hippocrate « Que ton aliment soit ton seul médicament », Marion Kaplan essaye de faire plus que de la bio-nutrition, elle invente un outil pour faire de la cuisson à la vapeur douce et elle est aussi l’organisatrice du congrès Quantique Planète dans lequel on retrouve plein de conférenciers passionnants qui tentent d’éclairer les consciences dans de nombreux domaines : Médecine, alimentation, physique, avenir, prospective…

Vitaliseur de Marion Kaplan

La Rolls Royce des cuiseurs vapeur

Mais revenons-en a mes casseroles. Pourquoi l’avoir acheter ?

C’est vrai que c’est quand même pas donné pour une casserole à vapeur ! Et je me suis tâté un loooooong moment avant le passage à l’acte (d’achat ^^). J’ai négocié ma Marion avec poignées en silicone (oui, on l’appelle comme ça, chez nous) à 241€.  Quand même. But Why ?

Faire attention à mon corps et à sa santé est un de mes objectifs de cette année. J’ai envie de mieux manger, d’arrêter d’utiliser le micro-ondes qui rend dingo les molécules de nos aliments et de manger plus de légumes pour vieillir en bonne santé. Je lis beaucoup de blogs vegan et crudivore, j’ai d’ailleurs réduit ma consommation de viande drastiquement mais je ne pense pas être capable de manger cru. A ce titre, le retour d’expérience de SirèneBio sur le crudivorisme m’a carrément fait flipper. C’est un témoignage très intéressant même s’il faut garder à l’esprit que nous sommes tous différents et que l’expérience d’une personne ne sera pas identique à la vôtre. Pour ma part, je fais confiance à mon instinct et je mange ce dont j’ai envie.

En plus, avec un enfant en bas âge, je trouvais intéressant de lui cuisiner des légumes vite fait bien fait, sans avoir à sortir 40 casseroles ou même mon ancien cuiseur vapeur a trois étages, en matière plastico-non-identifiée, hyper chiant à nettoyer. D’ailleurs, c’est un peu mon fils qui m’a obligé à redécouvrir les légumes. Il est né avec un rein unique et son apport en protéine doit être sévèrement limité à une portion par jour. Malheureusement pour lui, il adore la viande.

Et pour en finir avec les motivations de mon achat, j’avais regardé pas mal de vidéo de Marion Kaplan. Je la trouve géniale. J’adhère complètement, un peu comme une groupie. Le genre de femme innovante, curieuse, drôle, décontractée, accessible que j’apprécie et que je modélise.

Le livre offert avec mon achat

Le livre de recettes offert avec mon vitaliseur

C’est quoi les avantages du Vitaliseur ?

  • Vapeur douce : la vapeur s’auto-régule à 95° et le couvercle se soulève un peu pendant la cuisson pour laisser échapper le surplus de chaleur. Les aliments cuisent parfaitement à bonne température qui permet la préservation des qualités gustatives, des nutriments et vitamines.
  • Couvercle arrondi qui empêche l’eau condensée de retomber sur les aliments. Elle ruisselle le long des bords du vitaliseur pour rejoindre le fond de la cuve avec les pesticides et autres toxines.
  • Cuisson rapide – pour faire une purée, mes pommes de terre ont cuit plus rapidement qu’en cuisson traditionnelle dans l’eau bouillante !
  • Chose étrange, les goûts ne se mélangent pas. On peut faire cuire plusieurs aliments dans le vitaliseur et même de la viande !
  • Compatible avec tous les feux, Marion passe très bien à la machine à laver.

Qu’est ce que j’y ai cuisiné ?

Pour le moment, rien de follichon. Carottes, patates douces (mmmmmh !!!) pommes de terre pour faire une purée, brocolis et steaks hachés (qui sont restés saignants). Ce qui est surprenant, c’est qu’il est inutile de rajouter du sel. Les légumes gardent tous leurs minéraux et les goûts sont amplifiés. Succulent.

 Mais il y a un truc que j’ai envie d’essayer, c’est la côte de boeuf version Jean Bretagne, regardez plus tôt :

 

Elle n’a pas l’air chanmé, cette Côte ?

Cela ne fait qu’une semaine que Marion fait partie de ma cuisine mais je pense que je vais souvent cuisiner avec elle. Je pense que je vais également investir dans le moule a cake et peut-être même la soupière. On verra. En attendant, il faut que je fasse de la place dans mes placards.
Car j’ai un autre gros besoin electro-ménager : Le Vitamix ou la rolls royce des blenders. Je l’ai caressé du doigt sur le Stand de Davidson au salon. Mais son prix m’a brûlé les yeux.

Et vous, c’est quoi vos investissements santé ?