Hum, décembre, les boules, le froid, le sapin et la dinde… ambiance !
C’est le mois du passage à la caisse, pour acheter les cadeaux, bien sûr mais peut être aussi pour faire le bilan de cette année écoulée. Qu’en pensez-vous ?

Si vous avez les boules, et que vous vous sentez un peu comme une dinde dans vos Hugg attendant la chute des neiges ou l’avalanche, ça serait peut être pas mal d’apporter du changement dans votre vie.
Certains ont dit : « Le changement, c’est maintenant » mais plus qu’un slogan marketo-politique, ce sont les actes qui font la différence. Car l’univers ne conspirera pas à votre réussite si vous en glandez pas une. Désolée, je sais qu’il y en a parmi vous qui y croit encore.

Alors ce que je vous propose c’est de regarder un peu en arrière : Qu’est ce que vous avez fait en 2013 et qui vous a rempli de bonheur ?
Qu’est ce que vous auriez pu faire pour vivre ces évènements plus intensément ou durablement ? Et si vous regardez devant vous, vers cette nouvelle année qui arrive, qu’est ce que vous avez envie de faire ? Quelles actions pourriez-vous entreprendre ?

Décembre est le mois idéal pour penser à des objectifs et les formuler. Je sais que le mot objectif fait peur à certains, mais dois-je vous rappeler les mots de Saint-Exupéry ?

« Un objectif sans plan s’appelle un voeu »

Je vous propose donc de formuler des objectifs pour la nouvelle année mais d’une manière positive. Si vous souhaitez arrêter de fumer, dites plutôt je veux avoir du souffle, une peau saine et éclatante, les dents blanches etc… Si vous souhaitez perdre du poids, plutôt que d’écrire : je veux perdre 10kg, écrivez plutôt je veux intégrer le sport dans ma vie quotidienne et acquérir une hygiène alimentaire. Votre mental aura plus envie d’y aller avec ce genre de tournure.

Un objectif doit être SMART. Pour fonctionner, vous devez valider 5 aspects.

Objectifs

S comme spécifique : C’est votre objectif, vous l’incarnez complètement et vous devez le formuler d’une manière positive tout en décrivant les résultats escomptés. Votre objectif doit être précis et simple à définir.
S’il est complexe, du type : « Je veux avoir ma boutique de lingerie » Mieux vaut décomposer en plus petits objectifs (surtout si vous démarrez de nulle part !) : je veux me former au management d’une boutique  etc…

M comme mesurable : Comment est ce que vous saurez que vous avez atteint votre objectif ? Si votre objectif est d’obtenir la compétence « Lecture rapide » vous saurez que vous l’avez acquise si vous êtes capable de lire 1,2 ou + livres par mois.Vous devez donc vérifier vos indicateurs de réussite.

A comme acceptable : mais aussi comme ambitieux, attirant, atteignable. L’objectif doit être suffisamment sexy pour vous donner envie de tout faire pour l’atteindre et surtout de l’ancrer durablement dans votre comportement, vos intentions de tous les jours. Réussir un objectif est très gratifiant pour l’estime de soi, c’est pourquoi il doit être ambitieux ET atteignable.

R comme réaliste : Si votre objectif est de gagner au loto, ça va être compliqué car vous n’avez pas de prise sur le hasard. La loi d’attraction, c’est bien mais de mon point de vue si on est pas un tout petit réaliste, bonjour les désillusions.  Donc votre objectif doit être REALISTE !

T comme Temporel : Il doit être défini dans le temps. C’est obligatoire si on veut vraiment mobiliser toutes les ressources pour atteindre nos objectifs. En général, je me fixe plusieurs objectifs à remplir dans l’année, et certains se réalisent plus vite que d’autres.

Une fois que vous aurez défini vos objectifs, vous pouvez prendre un joli carnet à objectif (genre paperblank) qui vous suivra au fil des années et dans lequel vous marquerez chaque année vos objectifs. Vous pourrez ainsi de temps à autre consulter vos objectifs dans l’année pour voir ou vous en êtes et mener les actions qu’il faut si vous êtes en retard !

Tout ça, ça me fait penser que je n’ai pas encore travaillé les miens pour 2014 !