Elizabeth echlinAprès la parution en octobre 2014 du livre HypnoNaissance de Marie F. Mongan, dont elle est l’adaptatrice, Élizabeth Echlin nous propose de découvrir la méthode HypnoNaissance dans le cadre d’une interview.

Formée directement par Marie F. Mongan, à la méthode HypnoNaissance, Élizabeth Echlin a déjà accompagné plus de 350 couples sur le chemin d’une grossesse épanouie et d’un accouchement dans le plaisir et le bien-être. Avec un regard très scientifique et empli de bienveillance, elle nous livre les clés d’une approche que tous les futurs parents devraient avoir la chance de découvrir.

Californienne d’origine et installée en France depuis 11 ans, Élizabeth Echlin, se confie dans un français charmant :

Vincent de BienHeureusement! : « Élizabeth Echlin, pourquoi avoir choisi de travailler avec cette méthode, qu’est ce qui vous a séduit dans HypnoNaissance® ? »

Élizabeth Echlin :

La naissance est un processus physiologique simple, tout aussi naturel que la digestion, la respiration et les autres mécanismes du corps d’un être vivant. De nos jours, le processus physiologique de la naissance est solide et fiable dans 80 à 95% des cas. HypnoNaissance est une méthode simple, naturelle et basée sur le respect de la physiologie de la femme. La méthode HypnoNaissance, dans le principe même de son approche, met la femme, future maman et l’homme, futur papa, au centre du processus. Tout au long de la grossesse et aussi durant l’accouchement, les deux parents, ensemble, sont impliqués et accompagnés.

Après ma propre expérience de naissance très épanouie, j’ai été sollicitée par des femmes qui souhaitaient donner naissance en douceur, et dans le respect de leur corps. HypnoNaissance est une méthode tout aussi simple que l’accouchement. Elle suit la beauté et le naturel de ce mécanisme physiologique. Même si la naissance se passe encore le plus souvent à l’hôpital, je peux grâce à HypnoNaissance apporter à ces femmes une expérience familiale et affective unique au delà de ces aspects médicaux. Vraiment, pour moi c’est ce respect de la femme, du bébé et du compagnon.

Bourgeon

V : « Il y a énormément de bien-être et de douceur dans vos propos, alors pourquoi aujourd’hui les femmes ont ce sentiment de peur face à la douleur de l’accouchement ? »

É.E. : Alors oui, la douleur est vraie. C’est bien une réalité physique. Pour les femmes ce n’est absolument pas psychosomatique, elles vivent bien une douleur durant la naissance. La position de HypnoNaissance justement à ce sujet est assez radicale. Suite à ses travaux et ses expériences au début du 20ème siècle, l’obstétricien anglais Grantly Dick-Read a observé que le moment de la naissance était vécu différemment chez une femme aisée et chez une femme pauvre. Il a bien constaté un écart extrême du ressenti entre les femmes des deux milieux. Les femmes aisées souffraient tellement qu’elles avaient besoin d’une anesthésie presque générale pour supporter la naissance. Par contre, an accompagnant les femmes des milieux modestes, il était étonné qu’elles ne vivent pas cette même douleur à l’accouchement !
En les interrogeant, il a eu droit à la réponse:  » il n’était pas prévu que cela fasse mal ! ». Il a compris que les croyances et les attentes des femmes, qu’elles soient conscientes ou pas, orientent l’expérience de la femme durant la naissance.  Il en est donc arrivé à construire une théorie qu’il a appelé « la théorie de la Peur-Tension-Douleur ».

Il explique que la douleur est bien réelle durant la naissance, néanmoins elle n’est pas normale. Finalement comme pour tous les autres processus qui sont naturels et physiologiques. Lorsque l’on a mal au ventre durant la digestion, on se dit que ce n’est pas normal. Pour Grantly Dick-Read, la douleur ne fait pas partie du processus physiologique normal de l’accouchement. Donc pour lui, la douleur est là parce que la femme, future maman, est trop tendue. Les parties de son corps qui doivent naturellement se détendre, se détendre au maximum pour laisser passer le bébé. L’utérus est constitué de deux couches de muscles et si l’une de ces couches n’est pas souple et relâchée alors l’autre ne peut pas permettre « l’ouverture de la porte » qui va laisser le bébé descendre. Voilà, la douleur a donc provoqué une tension.

D’où vient cette tension alors ? Si elle n’est pas naturelle, si elle ne fait pas partie du processus. C’est là où cet obstétricien a été révolutionnaire pour son époque car ce n’est qu’aujourd’hui que l’on a des biologistes et physiologistes qui nous prouvent et démontrent que cette théorie était tout à fait juste. Cette tension nait de la peur. Il est, maintenant, mis en évidence scientifiquement que des peurs provoquent des tensions, elles mêmes créant la douleur.

Alors, voici l’importance que l’on s’occupe des peurs. Bien sûr, avant tout de la peur de cette douleur réelle, on voit ici le cercle vicieux mis en jeu. Aussi l’importance de la prise en charge des peurs individuelles qu’une femme peut avoir par rapport à la naissance. Tout le monde s’accorde à dire que la naissance fait mal. La société accepte aujourd’hui que la femme ait besoin d’une anesthésie pour supporter ce processus. Néanmoins, on pense que dans certaines sociétés plus anciennes, la naissance n’était pas si douloureuse que ça et surtout dans les classes socio-culturelles qui n’ont pas accès à l’anesthésie, la naissance est vécue par les femmes différemment. Ces femmes sont libres de voir dans leur tête cette expérience comme un processus doux, simple et court. Elles perçoivent effectivement un moment certes inconfortable, mais pas une peine, pas une souffrance.

 bourgeon-eclosion

V. : « HypnoNaissance libère la future maman de cette peur, de cette souffrance et quels sont les apports et les bienfaits pour le bébé nouveau-né ? »

É.E. : Durant la grossesse, le bébé et la future maman sont extrêmement liés depuis la conception jusqu’à la naissance. Dès la mise en oeuvre du placenta et du cordon ombilical de nombreux échanges se mettent en place. Les scientifiques ne connaissent pas encore totalement tous les échanges qui se font, tout ce qui passe et qui est bloqué de la maman vers le bébé. Par contre, ils sont sûrs qu’il y a de forts échanges hormonaux. Donc lorsqu’une maman est stressée, le bébé reçoit directement dans son corps par le sang transmis au travers du placenta les hormones de stress. De ce fait, le bébé « se stresse », se crispe. À l’inverse, lorsqu’une maman se détend et bien son bébé se détend aussi.

HypnoNaissance préconise une détente tous les jours, la maman s’exerce à la relaxation bien avant la naissance. Et le retour général que j’ai des mamans que je suis est que déjà leur niveau de stress personnel baisse énormément, elle dorme mieux, elle gère plus facilement le quotidien, les contraintes familiales et professionnelles et elles se sentent plus connectées à leur bébé. Même les papas m’ont fait des retours que cet enregistrement de relaxation a changé leur vie!  En plus, après la naissance, on se rend compte que le bébé pleure moins, il grandit et grossit plus vite, c’est à dire qu’il rattrape son poids après la naissance plus facilement. Ses réflexes et sa vitalité sont accrus.

Il est important de voir que le bébé vit quelque chose de très intense durant la naissance. Il est expulsé par un palier assez étroit. Cette expérience est très bonne pour lui physiologiquement, ses poumons sont essorés et les études récentes nous démontrent que la pression sur sa tête a des impacts positifs sur son cerveau. (contrairement à une naissance par césarienne). Aussi une relaxation de la maman durant la grossesse et pendant la naissance augmente la quantité d’hormone (l’endorphine) qui bloque la douleur pour la maman et aussi très important pour le bébé. Les hormones de la naissance, notamment l’ocytocine, augmentent la capacité du bébé à créer un lien avec sa mère après la naissance et aussi avec son papa. Cette hormone, l’ocytocine, protège aussi le bébé d’une éventuelle rupture d’alimentation de son cerveau en oxygène. Effectivement la quantité d’ocytocine est directement liée à la capacité que le cerveau du nouveau-né a à résister à un manque d’oxygène. La maman a donc vraiment un intérêt de produire un maximum d’hormones de naissance positif, qui sont partagés avec le bébé. Si la maman est stressée son sang oxygéné circulera plus dans ses  membres pour produire la réaction de lutte /fuite et quittera le centre de son corps, là où vit son bébé. Au contraire, détendue, son sang irrigue naturellement l’ensemble de son corps. Tous les organes sont correctement alimentés en sang y compris l’utérus ce qui permettra au moment même de la naissance un parfait fonctionnement de tous ses muscles. Il s’ouvrira plus facilement et le bébé passera plus tranquillement avec un afflux d’oxygène plus important.

hypnonaissance

V. : « Élizabeth Echlin, si vous deviez définir pour une maman qui prépare sa grossesse HypnoNaissance en 3 points forts »

É.E. : Je dirais tout d’abord premier point fort :

Le choix :  Même si une maman ne choisit ni les circonstances ni le moment de la naissance, HypnoNaissance lui permet de gérer son état d’être et de choisir dans quel état d’esprit  elle aimerait vivre cette expérience intense. Le fait de pouvoir rester dans un état détendu pendant la naissance change profondément l’expérience au delà des aspects médicaux. C’est un moment fort dans la vie d’une femme, d’un bébé et d’une famille et le fait de pouvoir choisir d’être bien en soi et dans son corps est énorme.

Le deuxième point fort est :

La connexion : Dans HypnoNaissance, il y a beaucoup de chose que le papa apprend durant la préparation pour savoir agir sur l’état de détente de la maman. Il devient alors déclencheur de l’état de bien-être de la maman et peut aussi l’aider à y rester et l’accompagner pour approfondir encore plus ce sentiment de relâchement. Cela veut dire que le couple vit la naissance de façon très rapprochée, très unie et très intime. Le papa a souvent la sensation d’être très utile, essentiel dans le processus, ce qui le rapproche davantage de la maman. Lorsque le bébé arrive, ce sont les parents unis qui l’accueillent. Le papa n’est pas passif, il n’est plus  un observateur exclu qui voit des choses passer.

Et le troisième point fort :

Être bien ! : Ce que j’apprends aux femmes grâce à HypnoNaissance c’est entre autre de produire un taux d’endorphine extrêmement élevé. En fait, le corps peut produire naturellement 200 fois plus d’endorphine que l’on pourrait lui administrer par injection (en forme de morphine). Les possibilités sont donc énormes. L’endorphine a pour effet de relaxer tous les muscles du corps, de bloquer la sensation de douleur et de créer des états de plaisir intense. ( exemples: durant un orgasme, pendant la pratique d’un sport, en mangeant du chocolat). C’est une hormone liée au bonheur et qui fait beaucoup de bien au corps. Il est donc possible qu’une maman fasse monter son taux d’endorphine,  qu’elle produise elle même des  analgésiques afin de favoriser et aider le processus de naissance et de se sentir simplement bien durant la naissance de son bébé. Les inconforts font bien sûr partie du processus, ce n’est pas une expérience sans désagréments mais aussi cela peut être intensément bon. C’est possible d’être bien pendant la naissance. Ce sentiment passe par le corps, volontairement. Les femmes méritent ça. Elles ont porté le bébé durant 9 mois, elle vont l’accueillir. Elles ont le droit à un bon moment !

Cette approche vous intéresse ?
Vous avez prévu de faire un enfant, vous êtes enceinte ou vous avez juste envie d’en savoir plus. Prenez directement contact avec Élizabeth Echlin. Elle vous accueillera dans son cabinet rue Laugier à Paris dans le 17 ième.

Par téléphone ou sms: 06 31 13 35 94
E-mail : elizabethechlin@yahoo.com

Sur Facebook : https://www.facebook.com/hypnonaissanceparis