Le nom complet de ce livre est : Ces pensées qui rendent malade... Les maîtriser, les combattre, les surmonter

J'ai eu envie d'acheter ce petit livre car la couverture m'a interpellée. Plein de petits visages, en réalité des smiley colorés entourent le titre. C'est un petit livre d'à peine 180 pages, ponctué de beaucoup (trop ?) d'exemples. Il se lit rapidement dans un week-end, voire dans un aller TGV Paris-La Rochelle.

L'auteur : Daniel Dufour

Dr. Dufour est un médecin suisse qui a travaillé de longues années dans les pays d'Asie et du Moyen-Orient en tant que chirurgien puis au service de la Croix-Rouge. Il est le fondateur d'une méthode thérapeutique baptisée "OGE, à l'envers de l'Ego". Cette méthode accompagne l'individu dans la quête de son autonomie en se libérant de l'emprise de l'égo. Il a également écrit trois autres livres dont un sur la blessure d'abandon que je n'ai pas encore lu mais qui figurera tôt ou tard dans ma liste de lecture.

La préconisation du livre : Revenir au moment présent, ressentir ses émotions et les vivre.

L'auteur pose un point fondamental dès le départ.
Il faut différencier le mental de la réflexion. La réflexion est l'activité consciente positive du cerveau qui permet de concevoir, d'élaborer les actions dans le but d'accomplir des objectifs.
A contrario, le mental se révèle être une activité inutile du cerveau, génératrice de tensions. Elle projette la pensée consciente dans le futur où le passé et ainsi court-circuite le ressenti de l'instant présent. Le mental ressasse les souvenirs, émet des jugements, fait des projections sur l'avenir, des suppositions qui peuvent engendrer la peur, celle qui paralyse et qui rend tout action impossible.
Nous avons tous eu ce type de pensées :

- "Je n'ai pas fait d'études, je ne pourrais jamais occuper ce poste"
- " J'étais nulle en arts plastiques à l'école, je ne suis pas du tout créative"
- "Ca ne pourra jamais marcher entre nous, son ex était carrément canon !".
Ca sert à rien. Plutôt que de prendre la vie comme elle vient, le mental analyse tout, tout le temps.
En gros, on "s"auto-saoule" avec cette voix qui tourne et retourne dans notre tête, analyse, fait des hypothèses, revient en arrière, s'auto-questionne, trouve de nouvelles réponses,  pour les contrecarrer avec de nouveaux arguments qui semblent encore plus brillants... Un vrai supplice...

A laisser parler le mental indéfiniment on ne vit plus dans l'instant présent. On ne ressent pas les émotions ET on ne peut pas les exprimer !
On est loin de nous mêmes.

Museler ses émotions, ne pas les vivre c'est leur donner la possibilité de s'exprimer à travers le corps, via des maladies.
L'auteur dit qu'il faut revenir à l'instant présent et pour ce faire il faut ETEINDRE la petite voix qui tourne en boucle. La plupart des maux/maladies prennent leur source dans l'émotion non vécue qui, prisonnière du mental, va chercher refuge quelque part dans le corps.

Lorsqu'une émotion arrive, vous ressentez une vive tension dans le coeur, la gorge, les poumons, le ventre... Puis vous lâchez les vannes : Cris, pleurs, rires... : vous vivez votre émotion.
Nous sommes tous construits sur le même modèle pourtant certains sont plus émotifs que d'autres et je peux dire aujourd'hui que c'est une force.
Bon nombre d'entre nous avons descendu le rideau de fer pour ne plus rien ressentir. Je pense notamment aux structures schyzoïdes qui sont toujours en train de rationnaliser et qui ont tendance à être coupée de leur ressenti. La maîtrise des émotions par le mental est dangereuse car elle amène l'individu à s'en rendre malade. (R. si tu me lis, je t'amène le bouquin dimanche ! )

Pour le Dr Daniel Dufour, certaines thérapies analytiques n'aident pas vraiment l'individu à se libérer, tout au plus elles viennent flatter l'égo en lui permettant de comprendre certains comportements mais que fait l'individu avec cette compréhension ? à part la mentaliser ? à nouveau... Au contraire il faut aller chercher les émotions coincées au fond du corps, les vivre, les vomir pour s'en libérer, se nettoyer et se faire du bien.

Pour cela, il propose une méthode simple de conscientisation du corps et des sens. De mon point de vue, ça ressemble à de la sophrologie, mais pour lui c'est de l'OGE. Soit.

Voyons sa méthode pour éteindre le mental : 
Commencer par prendre conscience de son corps en respirant profondément  (tiens ça me rappelle un truc...)
Puis passer par la prise de conscience de son corps sensoriel  (bien sûr...)

Pour le vécu des émotions (ou plutôt leur expression) pas de méthode proposée dans le livre. Et j'en profite pour ajouter qu'en sophrologie énergétique, nous avons une méthode basée sur le Qi Gong des 5 animaux qui est assez puissante et sonore pour vivre les émotions, j'en parlerai peut être prochainement.

Bref, le livre aborde aussi des concepts comme le lâcher prise, le pardon, l'intuition, la pensée positive, en apportant un éclairage particulier avec ces notions de mental et d'émotions. Intéressant.

Pour finir, je le citerai car il a une petite phrase très juste :
« On a le futur de notre présent »

 

Ces pensées qui rendent malade... Les maîtriser, les combattre, les surmonter
Edition Pocket

Prix : 6,70 €