Il y a quelques temps, j’avais lu un article sur la médecine ayurvédique et l’alimentation dans un magazine.
Je n’avais pas compris grand-chose si ce n’est qu’il fallait manger selon son « Type » : Pitta, Kapha ou Vata pour conserver longtemps sa santé.

Formidable !

Mais comment connaître son type, son dosha comme disent les indiens ?
Toute la difficulté est là car seuls les thérapeutes formés en médecine ayurvédique sont capables de le déterminer. Et comme l’Ayurvéda est un savoir indien ancestral, autant dire que les spécialistes ne sont pas légion dans notre hexagone.

Sur l’impulsion de Macha, notre rédactrice yogini, nous sommes allées à la rencontre de Vaidya Kiran S.Valsan, médecin ayurvédique des centres art de vivre de Sri Sri Ravi Shankar.

Vaidya Kiran S.Valsan sillonne l’Europe et donne des consultations ayurvédiques dans les grandes villes françaises et européennes ou des centres Art de Vivre sont présents. Plutôt jeune, (environ 35 ans) ce médecin indien accueille et conseille en anglais. Si vous ne parlez pas anglais, il est toujours possible de recevoir la traduction simultanée d’un des bénévoles du centre.

Pré-requis à la consultation, on vous demande de ne pas manger 2h30 avant la consultation et ne pas boire d’eau 1h30 avant.

Voici mon retour d’expérience sur cette consultation ayurvédique.

Profil PITTA / Déséquilibre Pitta

Avant-propos : Je ne connaissais rien à la médecine ayurvédique. J’y suis allée les mains dans les poches sans même me renseigner sur les principes de base qui régissent cette approche. Je pensais bien injustement que c’était assez proche de la médecine chinoise, s’inspirant des éléments : terre, eau, feu, métal etc… C’est un raccourci facile à faire pour un occidental profane et un amalgame très réducteur qui efface les spécificités de deux visions de la médecine issues de deux traditions très différentes.

Mr Vaidya Kiran S.Valsan balaya l’amalgame en un dessin. Kapha est composé d’eau et de terre, Vata d’air et d’espace et Pitta d’eau et de feu.
ayurveda

Comment ça se passe ?

Cette phase de la consultation m’a semblé un peu surnaturelle puisque l’identification du dosha repose visiblement sur la prise du pouls. Mais après tout, pourquoi pas ? Je serai curieuse de savoir comment ça marche en réalité.

Prise de pouls :
La pression de ses doigts sur mon poignet a duré un long moment. J’avais une position assez désagréable sur ma chaise et je n’osais pas bouger. Pourtant j’ai réussi à atteindre rapidement un état de relaxation malgré la posture.

Diagnostic : Il m’annonce que tout va bien (Super !). Je suis Pitta avec énormément de « Fire ». En d’autres termes j’ai beaucoup d’énergie. Mais presque beaucoup trop, et donc j’ai un déséquilibre Pitta.

J’ai eu du mal à saisir immédiatement comment on pouvait considérer qu’avoir beaucoup trop d’énergie pouvait être problématique. Pour justifier ce déséquilibre, il m’annonce une liste de symptômes : Perte de cheveux, cycles menstruels irréguliers, humeurs colériques, problèmes de peau, perméabilité au stress, mauvaise résistance aux températures hautes, peau fragile au soleil… Si je ne me reconnais pas complètement dans cette liste, j’avoue que sur certains des symptômes énoncés, il touche juste. DB_Doshas_Pitta1

J’ai trouvé cette illustration sur internet, et j’avoue que je reconnais bien mon « Out of balance ». Je suis workaholic sur les bords et dictator-like (mais je me soigne !). Cette illustration touche très juste, hélas. Un hasard ?

Traitement

Le médecin remet une fiche de diagnostic sur laquelle le profil et le déséquilibre sont notés. Il coche ensuite le « Traitement » adapté selon les déséquilibres. Compléments alimentaires, massages,  yoga, méditation et techniques de respiration peuvent être au programme. Il remet une liste de conseils diététiques en fonction du type.
Pour le profil Pitta, on déconseille le café, le thé, les boissons très chaudes en général et les piments/épices qui « réchauffent les plats ». On évitera les radis, les cacahuètes, …. De manger cru après que le soleil soit couché. Par contre, il faut manger lorsqu’on a faim, boire de l’eau en quantité, faire des exercices de respiration…etc…

Tarif :
55 € pour la consultation
Variable pour les compléments alimentaires selon votre déséquilibre. Personnellement, j’en ai eu pour 70 €, ce qui fait un total de 125 € pour 2 mois.
C’est pas accessible pour toutes les bourses contrairement aux tarifs pratiqués en Inde.
On verra si mon déséquilibre persiste, à suivre… Je dois y retourner dans 2 mois :-)