La lucite est un bien joli nom pour décrire une pénible allergie au soleil. Une affection estivale qui peut véritablement dégrader vos vacances à vitesse grand V, et vous pouvez me faire confiance, c’est testé et désapprouvé !

Je suis lucide, je hais la lucite mais pas le soleil

La lucite concerne environ 10% de la population adulte et se caractérise par une éruption de boutons rouges et boursouflés sur la zone du décolleté, du visage, des mains et parfois même des genoux. En bonus, des démangeaisons ou des sensations de brûlure l’accompagne. Un vrai bonheur !

Personnellement, j’ai souvent pratiqué la lucite. Avec un phototype I, je suis une très bonne cliente.

Infographie – Bronzez en sécurité

Le problème, c’est que je peux difficilement rester à l’ombre avec ma famille qui est plutôt « Phototype IV ». C’est un peu comme si j’étais, le vilain petit crapaud de la famille.

Car, dès lors qu’une lucite se déclare dans mon décolleté, je me transforme en une sorte de crapaud-vampire, créature étrange dotée d’une peau de batracien cherchant à éviter le soleil par tous les moyens. En vacances, il nous reste alors, la possibilité de vivre la nuit.

Mais avec une lucite, on a l’air beaucoup moins classe dans une petite robe noire.lucite crapaudLe jour, je suis condamnée à me trimballer un parasol au dessus de la tête, à guetter les moments où je pourrais me mettre à l’ombre et à me badigeonner du bout des doigts avec de l’écran plus que total.

Quand certains cherchent à avoir le meilleur bronzage du monde, nous autres, pauvres phototypes I, nous cherchons justes à survivre à l’été, en prenant notre dose de vitamine D pour l’hiver. La vie est trop injuste !

Enfin, dernier effet Kiss Kool, et non des moindres, la lucite, ça finit par me mettre en rogne : Je ne supporte plus la plage et ses petits grains de sable qui viennent se coller à ma peau de crapaud enduite d’écran total et qui me feront l’effet d’un gommage à la ponceuse lorsque je voudrais remettre de la crème. Je suis à fleur de peau, tout devient une contrainte. J’aurai presque envie de mettre un burkini.

En gros, la lucite a un énorme potentiel de sabotage des vacances.

Mais ça, c’était avant !

Saint Urucum, délivrez-nous de la batracitude !

C’est en discutant avec une conseillère de mon magasin bio préféré, que je fis la découverte de l’Urucum de Guayapi. Je peux vous dire que cette petite poudre a changé ma vie.

Assez dubitative au départ (comme d’habitude avec tout ce que je teste), j’avais du mal à croire qu’une poudre orange mélangée à mon alimentation pourrait m’empêcher de déclencher une lucite aux premiers rayons du soleil.

J’avais testé la cure de jus de carottes, l’alimentation riche en fruits, la cure d’oenobiol, les UV pour préparer la peau, etc… Seule l’alimentation riche en fruit (voire presque frugivore) avait eu un effet protecteur sur ma peau, mais il restait contraignant.

L’urucum est une révélation : Facile à utiliser tous les jours (une cuillère à café dans votre plat ou dans un smoothie), la poudre est un fabuleux auto-bronzant 100% végétal. Dès le mois d’avril, l’urucum est utilisé dans notre cuisine comme condiment. La poudre à un gout plutôt neutre, légèrement épicé, ce qui lui permet de se marier avec tous les plats.

Utilisable également en cosmétique, elle se mariera à merveille dans une huile de massage pour préparer la peau, et on l’utilisera également en maquillage pour souligner les reliefs du visage. L’urucum est un vrai couteau suisse !

Et les résultats sont là, car depuis 5 ans, je peux rester au soleil plus 10 minutes sans risquer de me transformer en crapaud-vampire. C’est pour moi presque inespéré. Adieu la lucite !
Bien sûr, l’urucum n’est qu’un complément alimentaire pour favoriser la préparation de la peau. En aucun cas, cela ne vous dispense d’appliquer votre écran total préféré.

Urucum : Un concentré de caroténoïdes et de minéraux


L’urucum contient des 
caroténoïdes, presque 100 fois plus que dans la carotte ce qui en fait un protecteur idéal de la peau. Les indiens d’Amazonie l’utilisent pour protéger leur peau du soleil et des moustiques. L’urucum contient également du zinc, du magnésium, du sélénium et du cuivre. Ce trésor amazonien antioxydant et préparateur au bronzage est disponible sous deux formes : en tablettes et en poudre.

Urucum GuayapiUrucum en poudre
ou en tablettes

De Guayapi

Tarif :
Pot de 50 g en poudre : 13, 65€
Pot de 80 tablettes : 15,60 €

Disponibles dans tous les bons magasins bio et au show-room Guayapi – 73 rue de Charenton – Paris 12

Acheter sur Amazon

 

Bonne bronzette !