On me dit souvent « mais qu’est ce que tu es encore allée tester ? », et mon entourage est toujours impatient de savoir ce que j’ai vécu et surtout quelle mouche m’a piquée ! En ce moment, je m’intéresse beaucoup à la sagesse amérindienne, et aux techniques énergétiques et thérapeutiques de ce peuple incroyable. Bien évidement comme ma préférence va à toutes ces techniques et au domaine de la spiritualité, je suis souvent face à des choses qui peuvent paraitre totalement étranges ! En témoigne mon retour sur la cérémonie des lunes qui, même pour moi, il y a un an m’aurait paru totalement aberrant !
Mais on change, on évolue et surtout on teste. C’est toujours important quoique vous lisiez de vérifier par vous même. Alors voilà j’entends parler d’ovothérapie ; un atelier s’organise à Paris et ni une ni deux ma spontanéité et moi nous nous inscrivons.

Qu’est ce que l’ovothérapie ?

La thérapie de l’oeuf est une pratique ancestrale que l’on retrouve dans différentes cultures.
Le concept ?
Rouler un oeuf frais  (et bio de préférence) sur le corps de la personne qui reçoit le soin.
Alors oui, je vous vois soulever un sourcil, et oui ! cette technique existe. Le but va être de libérer la personne d’un surplus d’énergie et de toutes énergies négatives, ou lourdes de son champ aurique qui est notre enveloppe énergétique. En éliminant ces énergies vous évitez la fatigue inexpliquée ainsi que des maladies ou soucis récurrents dans votre vie. Avoir une hygiène énergétique est aussi importante que l’hygiène corporelle.

Scientifiquement parlant, une grande cellule attirera l’énergie d’une plus petite. Notre corps étant composé de milliards de petites cellules et l’oeuf d’une seule grande cellule, l’énergie ira dans l’oeuf. L’oeuf étant une des plus grandes cellules existantes, elle va absorber les énergies de la personne recevant le soin.

Cette technique ne nécessite aucun savoir particulier si ce n’est le sens de passage de l’oeuf ainsi que ce qu’on en fait après la séance. Vous pouvez l’appliquer sur les autres mais aussi sur vous même, en auto-guérison. Il est juste important avant de commencer la séance pour vous ou d’autres de porter votre oeuf à votre front et d’émettre l’intention de travailler pour votre plus grand bien ou celui de la personne qui vous fait confiance à ce moment là.

Avant la séance :

Je vais vous décrire mon expérience avec un chaman quechua, groupe de peuple d’Amérique du Sud. C’est donc avec ses propres techniques et croyances qu’il nous a fait les soins. Cependant, en regardant sur internet quelques soient les cultures, les grandes lignes sont les mêmes.
Nous étions douze personnes hommes et femmes assis en cercle. Notre chaman a commencé par nettoyer nos énergies de la journée. Debout les bras tendus, notre oeuf dans une main, il nous a nettoyé à l’aide d’encens et de myrrhe. La myrrhe fait partie des plantes sacrées et a comme fonction de nettoyer et protéger, elle est symbole de délivrance.

Nous apprenons en observant comment le chaman procède sur les autres, j’essaye de ne pas en perdre une miette, et surtout de comprendre tout. Chose pas évidente dans ce genre d’apprentissage par l’observation, mais le vivre vous fait sentir les choses et effectivement il se passe vraiment quelque chose. Sous cette apparente décontraction et désorganisation se cache un vrai savoir. Comme on dit chez moi « le mec, il est pas venu pour enfiler des perles ! ».

Le matériel : une bougie plate, un oeuf bio de préférence, un bocal en verre et son couvercle (ça je ne l’avais pas et vous aller comprendre plus tard pourquoi c’est plus pratique), et des pétales de rose rouge.

Comment se passe une séance ?

oeuf J1

La séance commence sur le dos, plus l’oeuf sera en contact avec la peau mieux il peut absorber les énergies. Il nous demande de choisir le souvenir, ou la problématique que nous voulons travailler. Sachant qu’elle peut être actuelle, intra-utérine, avant la conception ou bien être transgénérationnelle et remonter sur 7 générations. J’ai personnellement choisit de guérir la lignée féminine d’une problématique. Il allume alors la bougie pour « rallumer le souvenir ». Le chaman commence par une prière de protection et d’ouverture, puis va entonner un chant sur chaque chakra (centres énergétiques du corps) afin de l’ouvrir pour libérer ce qui doit sortir. Il nous expliquera que nous pouvons chanter un Om, utiliser un tambour ou bol tibétain… en fonction de notre préférence quand nous pratiquerons. Il passe alors l’oeuf sur tout mon corps, le contact est froid mais très doux et agréable. Il passe l’oeuf de la tête au pied, sachant que pour chaque bras, il revient sur le coeur. Et pour chaque jambe par le nombril. Je bascule ensuite sur le ventre, même procédé que sur l’avant, il chante durant tout le soin, et moi je voyage. Je repasse sur le dos, il me donne alors des pétales de rose rouge à mettre au niveau du chakra base, autrement dit dans ma culotte ou pour ceux que ça gêne au dessus de la culotte.
Pourquoi ? Malheureusement, je n’ai pas réussi à avoir une vraie réponse qui expliquait ce rituel. De mon expérience, j’en ai déduit qu’en nettoyant des énergies, nous en perdons au passage et que le rouge qui est la couleur du chakra base va le nourrir, car il a pour fonction de nous donner notre énergie vitale.

Je reste ensuite avec mon oeuf dans ma main posée sur mon ventre et l’autre sur le coeur pendant un temps de méditation. Jusqu’à la fin de la cérémonie, il ne faudra pas lâcher notre oeuf.

Fin de séance :

oeuf 1 J1Lorsque tout le monde est passé, il nous distribue des feuilles et un crayon à papier, et nous explique que nous allons faire du dessin intuitif pendant qu’il jouera du tambour et autres instruments et chantera. Je suis personnellement pas du tout fan de ces pratiques, et très mal à l’aise avec l’art-thérapie ou activités manuelles, mais j’ai joué le jeu même si honnêtement j’aurais préféré « voyager » au son du tambour. Puis vient le moment de casser notre oeuf pour voir ce qu’il a à nous dire, il nous donne alors un verre en plastique rempli d’eau. Lorsque je casse l’oeuf, je suis très surprise de la chaleur qu’il dégage ! Je l’observe alors. Les bulles que l’on voit représente les énergies lourdes attrapées par l’oeuf, les filaments blancs notre connexion au divin, ou à notre spiritualité. Il y a aussi des interprétations en fonction de dessin, ou symbole que l’on pourrait voir mais l’atelier touche à sa fin. Il nous explique qu’il arrive que l’oeuf éclate lors d’une séance, un trop plein d’énergie qu’il ne peut pas absorber, il suffit alors d’utiliser un second oeuf. Nous devons tous repartir avec notre oeuf (et là vous comprenez l’utilité d’un bocal fermé… !) afin d’observer le lendemain matin son évolution, puis de l’enterrer dans la journée soit dans un jardin ou en pleine nature au pied d’un arbre ou dans la terre d’une plante en remerciant la terre mère qui a comme fonction, de transmuter les énergies lourdes. J’ai choisis une plante et entonné un chant avant d’enterrer mon oeuf qui n’avait en effet plus du tout la même allure !

Je suis repartie de cet atelier, avec mes pétales de rose dans la culotte et mon verre d’eau à l’oeuf à la fois très contente, plus détendue, et légère mais un brin feutrée. Rien n’est vraiment expliqué et c’est à toi de découvrir les pourquoi et faire ta propre expérience.

Enseignement parfois frustrant pour nous français qui aimons comprendre les choses, et malgré mon côté spirituel et mes techniques de travail énergétiques j’aime comprendre comment les choses fonctionnent. Mais beaucoup de nos questions auront comme réponse « parce que c’est bien », et passé la première frustration effectivement « c’est bien ». Ces enseignements nous demandent un travail personnel, nous oblige à être autonome et avoir du discernement ce qui est vraiment important. Si vous avez vécu une cérémonie de l’oeuf, partagez s’il vous plait ! C’est toujours passionnant d’avoir différents retours et expériences.