J’ai testé la méthode des Constellations Familiales le week-end dernier.

Eh ben… le moins qu’on puisse dire c’est qu’on en sort « changé ». C’est fort, impressionnant et même bouleversant, surtout si on n’est pas familier avec les concepts de transgénérationnel, et plus largement avec le développement personnel.

Pourquoi  faire?

Parfois on se sent bloqué à une étape de notre vie et/ou dans un domaine en particulier. On n’arrive pas à bien cerner le problème et encore moins à débloquer la situation. On essaie tout et parfois n’importe quoi, sans aucun résultat : la difficulté persiste.

Selon la psychogénéalogie, les événements traumatiques survenus dans la lignée familiale peuvent continuer à résonner sur plusieurs générations et créer des blocages dans la vie des descendants, sans qu’ils en aient véritablement conscience. Ces blocages peuvent être de toute sorte : incapacité à trouver sa place, incapacité à trouver l’amour, tristesse inexplicable, fausses couches à répétition, etc… Les évènements traumatiques, eux, peuvent être des deuils non réalisés, des exclusions, des secrets, des morts violentes, etc…

Nous revivons les mêmes situations que nos ancêtres « par loyauté », payons des dettes qu’ils n’ont pas payées, faisant de la sorte perdurer les déséquilibres dans notre système familial, que, de plus, nous transmettons à nos enfants et petits-enfants.

Qu’est-ce donc ?

constellations

Bert Hellinger

La méthode de constellations familiales développée par le psychothérapeute allemand Bert Hellinger dans les années 90, est une thérapie de groupe de très courte durée (1-2 journées). Il s’agit de rejouer l’histoire familiale pour mettre au jour des nœuds bloquants et pouvoir les desserrer voire (ce qui est mieux) les dénouer pour instaurer une nouvelle vision du système, une dynamique différente pour la personne subissant le blocage aujourd’hui.

Cette thérapie n’est pas scientifique et reste très controversée, critiquée. C’est assez facilement compréhensible car elle peut paraître ésotérique, avec des aspects de spiritisme, et de la médiumnité demandée/provoquée chez certains participants.

J’ai donc testé.

Comment je l’ai vécu ?

J’y allais car ma sophro-analyste me l’a conseillé. Je me sentais bloquée à plusieurs niveaux dans ma vie et même si on débloquait certaines choses au fur et à mesure des séances, la sensation de libération ne durait pas. Ce fut donc la problématique avec laquelle ma constellation a été lancée.

D’autres personnes dans l’assemblée venaient avec des choses à travailler aussi différentes que variées : d’un compagnon à rencontrer à la clientèle manquant dans un cabinet d’homéopathe, en passant par les enfants ne réussissant pas à l’école.

constellations

La personne qui lançait sa constellation exposait son problème, choisissait parmi les participants son propre représentant, un représentant pour la problématique et un autre pour  la solution, ou alors, selon les cas, des membres de sa famille si la problématique concernait des personnes bien définies.

Les représentants se faisaient placer dans l’espace par celui qui lançait la constellation, « investis par son énergie » et le processus se mettait progressivement en place.

C’est assez troublant et parfois difficile à croire, mais ayant vécu moi-même l’expérience je peux l’affirmer, les représentants ressentent réellement du froid, du chaud, des tremblements, des douleurs mêmes, interagissent comme s’ils étaient vraiment des membres de la famille concernée par la constellation. Parfois des personnages « pas prévus » s’invitent dans l’histoire : des enfants morts par fausses couches ou une IVG, des grands oncles dont on ne connaissait pas l’existence, etc.

Celui à qui appartient la constellation voit les choses se dérouler et n’intervient qu’à la fin pour « prendre » ce qu’a vécu son propre représentant qui a réglé ce qu’il y avait à régler : il a compris de qui, de quel évènement dans sa famille venait sa (fausse) croyance qu’il ne pouvait pas réussir sa vie sentimentale, il a demandé ou s’est vu demander pardon, a donné de la place dans sa généalogie à un frère ou une sœur avortée qui, inconsciemment, prenait toute son énergie vitale, etc…

L’empreinte de ce qui s’est déroulé devant ses yeux est sensée le faire vivre désormais selon un nouveau schéma libérateur.

On pleure beaucoup, on passe par toutes les émotions, on vit chaque constellation comme si on y était, même si on ne représente personne. Dans chaque constellation, en particulier celles où l’on est choisi pour représenter quelqu’un, une des facettes de nos propres limitations est travaillée. On est jamais choisi par hasard il paraît ;) !

En rentrant chez moi, j’étais littéralement morte de fatigue, j’ai eu besoin de dormir plus de 12h d’affilée (ce qui ne m’arrive jamais !). Une image m’est venue, celle d’un système rebouté, une batterie à vide à recharger complètement. Rien que ça, pour moi c’est la preuve qu’il s’est passé quelque chose, même si je n’en suis pas sortie avec la sensation d’un problème réglé et une solution en mains. Néanmoins, dans le fond, subtilement, je me sens différemment. A voir, je laisse le temps au temps.

 

 chemin