C’est en lisant un article chez sirenebio.fr qui parlait de sa perte massive de cheveux et du traitement de choc qu’elle s’était astreinte à suivre, que je me suis posé la question suivante : « Le monde de la coiffure peut-il proposer autre chose que du chimique ? »

En dehors du fait que j’ai toujours eu du mal à m’entendre avec les coiffeurs, les coloristes sont de vrais petits chimistes qui en prennent plein la figure. Les produits attaquent leurs mains, sans doute aussi leurs poumons. Et quand à nos cuirs chevelus, parfois ça brule et après ça desquame… Beurk.
Personnellement, j’ai opté depuis 18 mois pour des mèches en décoloration. J’ai de nombreux cheveux blancs depuis la fin de la vingtaine et je fais des couleurs depuis pratiquement 15 ans. J’ai vu la nature de mon cheveu changer et clairement il n’est pas aussi facile à coiffer que lorsque j’étais ado.

Il y a quelques années, j’avais testé dans un salon de coiffure une coloration dite végétale. La coiffeuse m’avait alors expliqué que le produit ne contenait pas d’ammoniaque. Cela dit, 3 jours plus tard mon crâne avait assez mal réagi, le cuir était plein d’eczéma. Je ne sais pas par quoi l’ammoniaque avait été remplacé, mais bonjour l’agression !

Le coiffeur 100% végétal

En cherchant sur notre ami Google, avec les mots clés coiffeur bio je suis tombée sur de nombreux articles concernant le salon de coiffure Nathalie Tuil.
La com’ autour de ce salon de coiffure assez novateur vantait les mérites de la coloration végétale. Les produits utilisés (et brandés Nathalie Tuil) sont à base de produits naturels comme l’argile, le mica, les huiles essentielles et promettent de respecter les cheveux et le cuir chevelu. De plus, les gestes prodigués pendant le soin apporte également leurs bienfaits en permettant la vascularisation du cuir chevelu. Bref, c’est toute une réinvention du métier de la coiffure que l’on a là. Les protocoles sont complètement différents de ce que l’on a l’habitude de vivre en salon traditionnel.
Vous pensez bien, j’ai eu très envie de tester ce salon de coiffure. D’autant plus que ce salon se trouve entre ma salle de sport et le boulot. À Saint-Mandé. Que demande le peuple ?

Un monde à part – Ambiance Nature & Zen
La façade du salon est assez étroite. Et à l’intérieur, l’agencement du salon est pour le moins surprenante car la surface est tout en recoins. Le coin des bacs est dans une petite alcôve en arrière salle qui donne sur une cour arborée. En entrant, on est frappé par l’ambiance très Feng Shui du lieu. Les couleurs grises, vertes et taupes se combinent harmonieusement avec les matières. Les fauteuils qui semblent être en métal, une sorte de fer forgé avec des coussins en velours patchwork proposent une assise moelleuse, les consoles et les encadrements des miroirs sont en bois massif et de grosses cloches en verre mettent en valeur les produits de soin distribués exclusivement par le salon.
On s’y sent bien, accueilli. Par contre, ici point de café mais du thé ! D’ailleurs la carte des thés est surprenante pour un salon de coiffure à en faire rougir le café du coin !

Un protocole déstabilisant
Ici, vos habitudes chez le coiffeur vont être mis à l’épreuve. Pas de mèches, pas de décoloration, et pas de coloration dès votre premier passage chez Nathalie Tuil.
Le coiffeur regarde votre cheveu, votre cuir chevelu et fait un diagnostic. Dans mon cas, il m’a conseillé une « détoxination » avec la gamme Topaze qui permet de retrouver la nature du cheveu et de lui redonner de la matière.

Le protocole est simple :
On pulvérise une eau de soin à base de silicium végétal pour humidifier les cheveux, puis on applique un masque à base d’argile et d’huiles essentielles pour aider le cheveu à se revitaliser. L’argile est appliquée au pinceau à la racine comme une couleur. Ensuite, on vous fait un léger massage du cuir chevelu pour revitaliser et faire pénétrer les actifs. 25 minutes de pause plus tard, vous passez au bac. J’étais assez curieuse de savoir comment elles allaient faire pour m’enlever un masque d’argile du crâne mais en réalité ça n’a rien à voir avec les masques d’argile verte que l’on s’applique sur le visage et qui craquent en séchant. Rien à voir ! Cette argile là est toute douce.

Au bac, on vous fait le shampooing dans la même gamme que votre masque d’argile. Il faudra trois shampoings pour libérer mes cheveux du masque et bien évidemment on a le droit au massage du cuir chevelu. (Nota Bene hors sujet : Ce serait pas mal de tester prochainement un massage du crâne chez un professionnel du massage… j’en bave rien qu’a l’idée)
Bref, l’argile m’a laissée une profonde sensation de douceur au niveau du cuir chevelu. Il semble que certaines clientes parlent de légèreté. Moi c’était plutôt de la douceur.
Un brushing et le raccourcissement de ma frange accomplie, le coiffeur me conseille de m’équiper de tout le protocole Nathalie Tuil pour continuer le traitement de détoxination à la maison. Mais oui bien sûr !
Au programme j’ai donc pris deux gammes : Agathe et Diamant avec l’eau de soin en spray à base de silicium végétal.

NathalieTuil

Je me suis fait plaisir en d’autres termes.
Pour les prix :

Shampoing : 14 €
Eau de soin : 29,9 €
Masque d’argile détoxinante : 31€

Ce n’est pas beaucoup plus cher que les produits que j’achète en général dans les magasins pour coiffeurs. L’avantage, c’est qu’il n’y a pas de chimie et que c’est 100% végétal. Cela dit, sur le papier c’est chouette, il faut encore que ça passe le test. Je vous ferai un retour d’expérience dans 2 ou trois semaines en espérant que je réussisse à faire un masque toute seule !
En attendant un résultat positif, tous mes autres produits sont au placard !

Et dans 1 mois, je tenterai la coloration dont le résultat peut être aléatoire d’une cliente à l’autre. Effectivement chaque cheveu est différent, le mien est poreux par exemple et avec les racines châtain foncé et les mèches blond doré, ça risque d’être surprenant (pour ne pas dire autre chose). Dommage qu’Halloween soit passé ! ^^

Salon de coiffure naturel : Nathalie Tuil
2 place du Général Leclerc
Saint Mandé (Métro St Mandé)
Le site du Salon c’est par là