La coupe est pleine !!!

Coupe-Menstruelle-Fleur-cupAvertissement : Cet article va parler de sang menstruel et sans doute de trucs un peu crados donc âmes sensibles s’abstenir ou prépare ton sac à vomi… (chochotte va !)

A l’heure du scandale du désherbant dans les tampons hygiéniques (Merci RoundUp), la coupe menstruelle aussi appelée CUP pour faire plus hipster, apparaît comme une alternative intéressante à toutes les protections périodiques existantes ; notamment si on est pas super adepte de la serviette qui prétend « épouser nos mouvements » mais qui finalement finit toujours par se faire la malle d’un côté ou de l’autre.

Bref la coupe menstruelle apparait un peu comme le Saint Graal : hygiénique en silicone chirurgical, économique puisqu’on la réutilise tous les mois, respectueuse de l’environnement puisqu’on ne fait que vider son contenu dans les toilettes (ou ailleurs). Suffit juste d’avoir un peu de dextérité.

La dextérité ou le syndrôme des doigts trop courts

Bien joli, cette vidéo n’est-ce pas ? Cela vous donne envie d’essayer ? Bien, c’est le but !
La Cup est tendance, elle protège la planète, vous rend plus libre de vos mouvements, mais avouons-le, son insertion est quand même pas si évidente puisqu’elle doit faire ventouse sur le col de l’utérus, donc il faut savoir la placer assez haut dans le vagin. Et son retrait peut vite tourner au cauchemar et transformer votre salle de bain en scène de crime. Bref, son adoption demandera sans doute quelques cycles avant de s’y habituer, mais le jeu en vaut la chandelle. Les promesses sont respectées.

La cup connectée, mais pour quoi faire ?

J’ai découvert la cup connectée par hasard en googlisant ces deux mots clés ensemble, me disant : alors ça, ce serait l’objet connecté le plus inutile au monde ! On croirait à une blague (un peu comme la Twingo de Dany Boon) et bien les américains l’ont fait !

Pourquoi une femme voudrait-elle être connectée à sa cup ? Savoir si elle a rempli sa coupe menstruelle  ? Allez encore un 1 ml Jeanine, tu peux le faire !!!

ça me sidère.

Plus sérieusement, les objectifs de la Looncup sont d’alerter son utilisatrice sur son niveau de remplissage, d’indiquer son niveau de santé (stress, niveau de fatigue) ou encore  de faire le job des applications comme Kindara ou Clue pour suivre l’évolution du Cycle féminin.

Voici la vidéo de la Looncup – Vous allez voir, c’est marrant.

Dans ce spot publicitaire. Cette jeune fille a ses règles. Elle est seule, toute la journée. Elle se réveille seule, fait du sport seule, travaille seule (fait même ses photocopies toute seule ! c’est pas humain !!!), se détend seule et se retrouve chez elle toute seule. Heureusement qu’elle a son iphone 6 qui lui envoie des messages sur le taux de remplissage de sa cup, pour la faire sourire un peu… parce que sinon, sa vie serait bien morne…

Vous remarquerez qu’on ne voit l’objet à aucun moment. C’est normal, il n’existait pas encore au moment du spot publicitaire. Le but est de vendre du rêve pour récolter des fonds sur Kickstarter.

Je t’échange mon tampon au désherbant contre une cup menstruelle aux radiations électromagnétiques !

On nous prend pour des gourdes ?!? Je demande parce que je crois que quelque chose m’échappe. La campagne de crowdfunding de la Looncup a été un succès. La coupe menstruelle connectée devrait bientôt débarqué dans les boutiques spécialisées de Quantified Self.
Pour le meilleur et pour le pire.

La Looncup ne pourra donc pas être stérilisée à l’eau chaude comme toutes les autres cups et diffusera ses ondes électromagnétiques allègrement dans tout votre appareil reproducteur. Je ne sais pas si c’est moins pire que le désherbant en fin de compte.

En tout cas, il semblerait qu’il y a des femmes qui sont tellement déconnectées de leur corps qu’elles ont besoin d’une application pour savoir si elles sont fatiguées ou stressées et pour leur dire quand vider leur coupe menstruelle.

C’est sur, c’est tellement cool d’avoir ses règles qu’on oublierait presque qu’on les a…