Vous le savez Lilou Macé fait partie des personnes qui m’inspirent, de par son parcours et sa personnalité. Je vous l’ai déjà présentée dans l’article sur le défi des 100 jours et aujourd’hui, je voudrais vous parler de son dernier livre “Je suis célibataire et ça me plait”. Lilou Macé a déjà écrit 3 livres sur cette “série” …et ça me plait, des sujets qui de prime abord peuvent paraître étonnants : j’ai perdu mon job, j’ai pas d’argent, je n’ai pas de religion, je suis célibataire et ça me plait ! Car pour beaucoup d’entre nous, ces thèmes sont des problématiques et non de la joie. Et pourtant ! Parfois dans l’épreuve que l’on vit, dans la dureté de ce qui nous arrive, il y a la lumière, la libération, une manière de grandir. Lilou Macé nous livre ici son histoire personnelle sans faux semblant, sans tabou mais avec une fraîcheur et une honnêteté incroyables. Pas de confessions malsaines ou d’envie de se faire plaindre ou admirer, juste offrir son histoire et faire comprendre à tous que non, on est pas les seuls à vivre des choses difficiles.

Juste la vie d’une femme :

Le livre commence avec une séparation. Pas la prise de décision mais bien l’acte. Je fais la distinction parce que certaines personnes malgré leur décision (quelle qu’elle soit) ne les appliquent pas. Je fais partie de ces gens là, donc pas de jugement de ma part. Lilou Macé nous emmène au long de ces 289 pages sur son chemin. Ce parcours pas si facile de reconstruction après une séparation, même quand c’est vous qui l’avez décidée. Oui, fini le mythe du “il n’y a que la personne quittée qui souffre”, ce n’est pas vrai ! En tout cas pas toujours. La personne qui quitte est aussi au prise avec ses sentiments : besoin de liberté, de terminer les choses mais aussi culpabilité, doutes, peurs… Lilou Macé explique comment elle s’est rendue compte que son histoire était terminée lors d’une conversation avec Mark Nepo : “L’âme doit respirer dans une relation”.

Texte Nepo

Une fois le deuil de cette relation fait, il faut avancer. Avancer, c’est se retrouver face à soi, à sa solitude, au regard des autres. J’ai beaucoup ri lorsqu’elle explique comment dans la tête des gens en couple est vu un célibataire. Il est soit trop infernal pour être avec quelqu’un, soit c’est un cas désespéré, soit beaucoup trop utopiste quant à l’amour. Et pourtant… Pourquoi accepter de se contenter d’une histoire bancale quand on peut tenter une vraie belle histoire ? Alors oui, il faut prendre le risque d’y croire, de se tromper, tomber, se relever, essayer à nouveau. Pour ce faire, il faut se connaître soi, s’aimer, s’offrir à soi tout ce qu’on a à offrir à l’autre personne. Parce que si vous commencez à vous “travestir” c’est vous qui en souffrirez en premier, puis l’autre qui aura l’impression de ne pas vous connaître.

Ce chemin est difficile mais c’est un beau chemin, plein de surprises. Lilou Macé nous raconte son chemin, les gens qu’elle a rencontrés, les techniques qu’elle a utilisée… Et ça vous donne des pistes, des idées, plein de petits trucs et astuces à tenter pour trouver votre propre technique. Ce chemin comme elle nous le montre n’est pas un long fleuve tranquille, il y a des moments de doute, de découragement, des erreurs mais il faut les vivre en positif. S’en servir comme d’un levier, et non pas se morfondre, pleurer sur son sort. Il faut retrouver sa puissance personnelle. Savoir ce que l’on veut, et être aligné avec ça. Être sûr de soi. Chacun mérite d’être aimé pour ce qu’il est, et d’aimer l’autre pour ce qu’il est. Parfois la puissance personnelle c’est choisir de stopper une histoire même quand on aime la personne, c’est dire adieu à ces petites âmes qu’on voulait voir naître avec cet homme. C’est effacer tous ces projets de sa tête. Ça demande un travail quotidien, et de se surveiller, surveiller ses comportements. Grandir c’est choisir. Je vous entend d’ici : « Oula mais elle est bien pessimiste ! »

Et l’amour dans tout ça ?

Bah oui, vous allez me dire : Et l’amour dans tout ça ? Et bien au delà de trouver le grand amour pour construire un couple, une famille, un foyer, il est ici question d’amour de soi. S’OFFRIR L’AMOUR QUE L’ON MÉRITE. Mes propres expériences m’ont prouvé que personne d’autre que vous-même peut vous donner l’amour dont vous avez besoin. Ce n’est pas défaitiste, je ne dis pas que je ne crois plus au grand amour, bien au contraire ! Mais je ne veux pas chercher quelqu’un pour combler mes manques, mais trouver celui qui me complète et qui est capable d’être dans une spirale d’évolution avec moi. Mais pour ça, il faut que je sois au clair avec moi-même. Balayer le devant de ma porte comme on dit. Travailler sur moi, pour ne plus faire de choix dans la peur mais faire des choix dans l’amour. C’est n’est pas devenir égoïste, loin de là. Prendre soin de soi, être bien dans sa vie permet d’être bien avec les autres, d’améliorer vos relations. Une fois que vous êtes clair avec vous même, vous pouvez l’être avec les autres, et ça évite beaucoup de malentendu, et de tension.


Je ne vais pas vous livrer tous les secrets et rebondissements de ce super livre, mais comme je suis sympa, je vous donne un petit bonus !

La petite technique en bonus :

Faire la check-list de la personne avec qui vous voulez passer votre vie. LA personne parfaite pour vous ! Lilou en parle plusieurs fois dans son ouvrage, et change, affine ses critères au fur et à mesure de son cheminement. Le but étant d’envoyer un signal à l’univers, voilà c’est cette personne parfaite pour moi que je veux. N’hésitez pas à demander TOUT ce que vous voulez, même les plus petits détails. N’ayez aucune limite si ce n’est celle de votre imagination ! A faire, défaire, refaire  ! Une fois votre liste faite, comparez là avec les gens qui vous entourent : en face de chaque qualité notez le prénom ou les prénoms des gens qui possèdent cette qualité. Faites le jusqu’à ce qu’un prénom soit face à tous vos critères. Le jour où vous trouvez cette personne alors vous savez que c’est la bonne ! Faites vous confiance !

Pour conclure :

J’ai adoré ce livre, j’ai souri, ri, pleuré, eu des prises de conscience. Tout au long de ma lecture, je me suis dit “mais j’aurais pu l’écrire ce livre ! C’est comme lire mon histoire à rebours !” Alors célibataire ou en couple, n’hésitez pas ! Lisez-le les Bienheureux ! Et pour ceux qui l’ont lu, commentez, commentez ! Partagez ce que vous y avez trouvé, montrez que nos histoires sont à la fois différentes et similaires !

Je suis célibataire et ça me plait.
Editions Tredaniel.
Tarif : 17,90 €

Acheter sur Amazon.