Moine bouddhisteOHM !!!! mais pourquoi faire ?

On pourrait dire que la méditation est à la mode, tout comme la sophrologie, le yoga, la relaxation…. C’est vrai qu’on en a jamais autant parlé dans les magazines, les médias. C’est surprenant et encourageant !

Pour certains, nous sommes dans l’ère du New Age où tous les courants spirituels se rencontrent et se mélangent dans le seul but d’éveiller spirituellement l’humanité pour en faire quelque chose de meilleur. Et ce ne serait pas un mal, vous en conviendrez !

Mais alors qu’on parle de méditation tous azimut, à quoi cela peut il bien servir ?

Les scientifiques ont des réponses :

Fin des années 90, aux USA, un psychologue réputé du nom de Richard J. Davidson qui est également psychiatre et neuro-scientifique (quand même !) à étudié avec son équipe l’activité cérébrale d’un groupe de moines bouddhistes, rompus aux techniques de méditation et de relaxation. Voici les résultats qu’ils ont obtenus :

  • Pendant la méditation, les moines ont une activité très intense dans la région du cortex pré-frontal gauche, connue comme étant la zone du cerveau qui génère les émotions positives : joie, optimisme, enthousiasme.
  • L’amplitude de leurs ondes cérébrales Gamma (les ondes que le cerveau produit lorsque vous êtes concentrés, en état d’apprentissage) était au dessus de la normale
  • L’hormone du Stress, la cortisol était réduite à son plus bas niveau.

 

Dans la foulée, le psychologue Paul Ekman, un des pionniers dans le domaine de l’étude des émotions et leurs relations avec les expressions faciales (il est aussi formateur au FBI et conseiller scientifique sur la série Lie To Me) démontra que les moines bouddhistes avaient une compétence hors norme pour reconnaître et nommer les expressions les plus subtiles chez leurs interlocuteurs.

Une autre recherche américaine, toujours avec nos moines bouddhistes a montré qu’ils étaient capables de contrôler  leur réflexe de sursaut, ce mouvement spontané et normalement incontrôlable qui nous fait rentrer la tête dans les épaules et la protéger avec les bras en cas de danger imminent, imprévu. Cette absence de réflexe (réflexe Moro par exemple) chez les nouveaux nés est une preuve d’une déficience grave dans le système nerveux. Dans le cas de nos moines, ce contrôle indique une suppression des émotions négatives comme la peur, l’insécurité…

En conclusion, la communauté scientifique dit que si vous pratiquez souvent la méditation, les neurones vont créer de nouvelles connexions dans votre cerveau ce qui vous permettront de ressentir davantage d’émotions positives, d’augmenter votre faculté de concentration et de compréhension, de développer votre empathie, de réduire votre stress et d’augmenter votre résistance aux émotions négatives.

Alors envie de méditer ?

Il y a beaucoup d’audio gratuits de méditation sur Youtube, il ne reste plus qu’a choisir celle qui vous convient le mieux.