Le ré-équilibrage alimentaire, c’est bien pour perdre du poids, mais pour redessiner la silhouette, le sport c’est mieux…
De plus, mon Fitbit Flex réclamait du mouvement, de l’action ! Je n’allais pas le laisser s’ennuyer à mon poignet, tout de même…
Cela dit, je voulais bien faire du sport mais pas à n’importe quel prix. Et en région parisienne, un abonnement dans une salle de sport peut rapidement devenir hors de prix. Le hic, c’est que je ne savais pas qu’elle allait être mon assiduité donc je préférais mettre un budget limité pour limiter le risque de la dépense « engagée ».

Pourquoi Neoness ?
Cela fait maintenant un ou deux ans, que la marque Neoness s’est implantée en région parisienne et à Paris.
Personnellement, je lorgnais sur une salle de sport qui se situe près de Nation, tout prêt de mon bureau, et très accessible depuis chez moi. La salle est ouverte en semaine de 7:00 à 22:00. Pour le week-end, c’est ouvert le samedi de 9:00 à 19:00 et le dimanche de 9:00 à 17:00.

Mon objectif était de faire du sport facilement à des horaires pouvant me permettre de concilier ma vie de maman et de femme active. De plus, avec un tarif aussi bas (27 euros/mois), le risque budgétaire me paraissait largement supportable si je ne m’y mettais pas sérieusement.

Neoness, salle de sport Low Cost – Idéale pour la non-sportive que je suis étais

Low Cost mais efficace

Low Cost mais efficace

La salle est vraiment minimaliste dans sa déco comme dans ses services.
Une seule personne à l’accueil pour enregistrer les abonnements et une personne dédiée au ménage qui est responsable de la propreté des lieux (et qui le fait bien d’ailleurs).

L’abonnement initial se fait sur Internet, sans doute pour faciliter le travail de la personne à l’accueil. Réduction des coûts oblige.
On vous remet à votre adhésion une carte munie d’une photo que vous scannerez à chaque passage.
Des vestiaires vous permettront de vous changer et vous pourrez ranger vos affaires. N’oubliez pas votre cadenas !

La salle est organisée en trois grandes zones :

  • L’espace cardio training, avec les appareils de type rameur, velo classique,  vélo allongé, vélo elliptique, tapis de course, etc.
  • L’espace musculation ou vous pourrez retrouver toute une série d’instruments de torture
  • La grande salle pour les cours collectifs

Au tout début avec ma copine, on a eu du mal à aller dans la partie musculation ou bien évidemment quelques musclors nous impressionnaient. Pour nous, il a fallu attendre une heure très matinale, pour oser franchir le cap et découvrir ce monde merveilleux de la musculation. A vrai dire, devant les machines, nous nous sommes retrouvées comme deux poules devant un couteau. Heureusement, lors de votre premier mois d’abonnement, vous pouvez demander une présentation des différentes machines par un spécialiste. Les créneaux sont à réserver à l’accueil dès votre inscription. Néanmoins, si vous ne pouvez pas attendre votre rendez-vous,  les machines comportent des petits schémas et des explications pour vous indiquer comment soulever votre part de fonte.

Les machines sont plutôt bien entretenues. Du spray désinfectant est à disposition des clients pour nettoyer les machines après usage. Je trouve cette pratique très responsable et respectueuse.
A l’entrée, plusieurs feuillets sont imprimés pour vous donner une idée des entraînements que vous pouvez faire. Sinon pour aller encore plus loin, vous pouvez également louer les services d’un coach sportif qui vous indiquera les meilleurs exercices à réaliser pour accomplir vos objectifs.

Ma salle ressemble un peu à un bunker. Très peu de fenêtres. Au début, l’espace musculation me faisait l’effet d’être dans un gymnase pénitencier (avec la chanson de Faf la Rage qui revenait en boucle).

Vestiaire Neoness

Vestiaire Neoness

Bref, la salle est très propre et le rare personnel gentil et accueillant. Bien évidemment, la salle bénéficie d’une climatisation bien utile lorsqu’on sue à grosses gouttes. Les douches sont en option. Il faut payer un surplus de 0,50 € pour avoir une douche chaude pendant quatre minutes. D’après ce que j’ai pu expérimenter, personne ou presque ne prend sa douche au NeoNess. Pour moi, c’est passage obligatoire ! n’oubliez pas les tongs !

L’abonnement est donc très bon marché puisqu’il me coûte aujourd’hui 27 € par mois. Un tarif introuvable ailleurs. J’y vais quand je peux, il n’y a pas de plage horaire limitée. Il existe un tarif encore plus bas, pour un accès sur des plages horaires particulières. Vous pouvez souscrire à une assurance de report, ce qui signifie que vous pouvez arrêter votre abonnement pendant un certain temps pour des raisons médicales, une grossesse etc.…
Pour les clubs parisiens, il est aussi possible d’aller dans d’autres salles de la région parisienne. Je suis abonnée au club de Nation, mais je pourrai également aller au club de la Motte Picquet ou au club de Fontenay-sous-Bois.

Je ne pensais pas avoir une telle assiduité, car j’y vais trois fois par semaine à raison d’une à 1h30 par session.
Des cours en groupe sont également accessibles pour un tarif supérieur, vous pouvez faire des cours de body Attack, body balance, Zumba, etc.

Conclusion

Reprendre le sport ou plutôt prendre le sport dans mon cas est plutôt facilité avec une seule salle comme NeoNess. On a pas l’impression d’être obligé d’y aller tous les jours pour rentabiliser. Sans pression,  on prend enfin le plaisir d’aller dans une salle de sport. Pas de prise de tête, pas de grand luxe juste de la sueur et au bout, peut être un corps avec moins de gras….